C'est mon histoire

Arielle

Arielle Heaven… Tu portes et manifestes bien ce nom. Tu sais faire monter au ciel nos ressources limitées pour lui demander les siennes illimitées en notre faveur…

 

Arielle, je la découvrais en fin 2014, début 2015…Ce jour-là, j’ai passé des heures entières sur sa page à lire ses textes. Quelle belle plume! Quelle est cette jeune fille qui parle autant de la bonté de Dieu, qui partage son quotidien avec Dieu…J’aimerais pouvoir écrire comme elle, avoir une intimité profonde avec Dieu comme elle en témoigne. Ari, je te découvrais avec ton texte sur la séparation d’Abraham et de Lot…Il tombait à pic au bon moment pour moi..

Puis je t’ai écrit un message pour solliciter ton aide et tu ne m’as pas répondue. Ce n’est pas grave. Je continuais de te lire. Une année plus tard, je t’écrivais encore en t’exposant des choses plus complexes. Tu n’as pas réagi. Quelques jours après, je revenais à la charge. Là, avec un ton plus grave. Tu t’es excusée de ce que mes messages aient été dans les spams parce qu’on n’était pas amies puis tu as accepté mon invitation afin de pouvoir voir mes messages à temps. Ce jour-là, j’ai beaucoup apprécié ta sincérité quand je t’ai posé un problème pour lequel tu ne pouvais me conseiller. Tu as dit : Je ne peux vous aider mais je vous mettrai en contact avec quelqu’un. Tu m’as envoyée vers la bonne personne, tu venais d’apporter ta brique à ma construction, petit à petit, le chemin se dégageait pour moi..Je trouvais ma voie..Le bout du tunnel, je le voyais de mes propres yeux.

Quelques années plus tard, en 2017, un soir, je te laissais timidement un message. C’est alors qu’on devint des partenaires de prière sans moments ni heures qui nous gênaient. Des temps de prière jalonnés d’adoration, d’action de grâce mais surtout de larmes. Parfois, ce silence au bout du fil, c’étaient des sanglots qui s’exprimaient. Si nos mots étaient insuffisants, Papa a su nous entendre à travers nos larmes et douleurs. Nous avons vécu sa compassion. Des fois, nous nous sommes boudées.

Je rentrais de Dakar en 2017. Avant ou à la fin de nos prières, on échangeait sur beaucoup de choses. Je partageais avec toi mon projet de me trouver du travail mais il faut bien commencer par un stage. Mais en attendant, il me fallait une moto. Je venais de rentrer, il y avait à peine un mois..Mes amies étaient vraiment disponibles pour moi, elles me laissaient l’usage de leurs motos autant que possible. Mais pour être vraiment indépendante, il me fallait la mienne. J’avais la moitié de la somme que je voulais, l’autre moitié, il me fallait attendre au moins un mois. C’était long pour moi car j’avais de bonnes nouvelles concernant ma demande de stage.

Une journée, tu as voulu qu’on s’appelle, en vain, jusqu’au soir. On venait de prier et tu m’as demandée de consulter ma messagerie car tu m’as envoyée un fichier: c’était le document relatif à un transfert Western Union. Tu m’avais envoyé la somme qu’il me fallait pour l’achat de la moto et un bonus encore. Je t’ai dit “Mais Arielle, tu ne me connais pas pour m’envoyer une telle somme!”. Je me rappelle de ta réponse comme si c’était hier. Tu as dit ” Je connais ton Dieu, Audrey. Je le connais.”.

Le lendemain, j’avais ma moto et 10 jours après, je commençais mon stage. Une semaine plus tard, je recevais la somme que j’attendais pour l’achat de la moto. Sans t’informer, je t’ai renvoyé l’argent que tu m’avais donnée. Ta réponse était : “Audrey, ce n’était pas un prêt que je t’ai fait, je te l’ai donné. “. Mais la vérité est que j’avais eu à coeur de te renvoyer cet argent car on priait ensemble. Je n’avais pas la maturité que j’ai aujourd’hui et cela pouvait beaucoup m’influencer. C’est Dieu qui est sage, Il voit ce qu’on ne voit pas.

Arielle, tu es toujours là au bon moment. Une journée, alors que j’avais fini mon stage et qu’en attendant de trouver un emploi, je me suis mise à la vente de repas, je venais de livrer mes plats du jour mais j’avais beaucoup de perte. Je me suis couchée en demandant au Seigneur si j’avais fait le bon choix, s’Il prenait plaisir à tout ceci.

Ce jour-là, Arielle, je reçus un transfert d’argent de toi pour me soutenir. Le jour où le Seigneur me mettait à coeur de créer un blog et que je prétextais que je n’en avais pas les moyens, dans la même semaine, tu m’envoyais encore de l’argent. Tu m’as dit ceci ” C’est pour couvrir trois mois de loyer et un bonus en attendant que tu trouves du travail ou que tes activités reprenne”. Tu ajoutas que si je n’en avais pas besoin pour le loyer, je pouvais me faire plaisir avec. Là, le Seigneur t’utilisait encore une fois de plus. Merci pour ta touche dans mon blog LE RHEMA (PORTEUSE DE VIE). Tes actions ne s’arrêtent pas qu’aux membres du corps de Christ, ton ONG ESSENAM en est la preuve. Notre Père commun sait et voit tout. Ce n’est pas à moi de te dire qu’Il n’est ni injuste, ni débiteur. Il fait aborder à ton compte, tout l’amour que tu déploies pour son nom. Que tu sois toujours les pieds, les mains, et le coeur de Jésus Christ auprès de tous ces malades dans les hôpitaux. Merci surtout de m’aimer sans me voir physiquement. Merci d’avoir vu Jésus Christ en moi, de reconnaître et d’honorer mon Dieu. Merci de m’aimer autant. Si je dois visiter le Bénin, ce sera juste pour toi. Je t’aime Sista.”

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

 

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers; de ceux qui aspirent à vivre une nouvelle vie... Etre ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques; annoncer l'espérance d'un avenir meilleur aux laissés pour compte..., afin de leur partager l'amour de Dieu qui répare les vies. Et leur apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.

Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.