Bibliothèque

Courageous

 

Hello,

Les porteurs-porteuses de Vie. Je vous souhaite en bonne santé comme je le suis, moi-même !

Pour ce week-end, nous sommes dans la catégorie « bibliothèque » avec le film : « courageous » qui signifie en français « courageux ». Il est apparu en 2011, écrit et réalisé par les frères Kendrick, les mêmes qui ont produit les célèbres films « waroom, fireproof, overcomer: https://porteusedevie.com/overcomer-i/). Il est d’une durée de 2h09 minutes, et traite principalement de la place et du rôle du père dans la vie de l’enfant: l’impact incontournable que sa présence ou son absence laisse pour ce dernier.

« Courageous » met en scène 5 hommes dont Adam, Nathan, Shann, David, et Xavière. Les quatre premiers sont des collègues policiers, aussi des amis. Xavière les rejoindra par un concours de circonstances, mais il fut plutôt bien adopté.

Nathan, sait déjà ce qui l’attend dans son nouveau poste, car le week-end, avant de commencer le travail, il fut agressé à la station-service. Un délinquant lui vola sa voiture, il le poursuivit au prix de sa vie, mais ce n’est pas la voiture qu’il cherchait à récupérer, son bébé qui s’y trouvait. C’est ainsi qu’il y arriva, assistés par ces nouveaux collègues venus en tant que policiers pour le secourir.

Le chef de la police dans une de ses communications encourage ses éléments d’être équilibrés afin de prendre soin de leur famille, parce que les vices qui minaient leur ville tels que le banditisme, la toxicomanie, l’échec scolaire n’avait d’autre cause profonde que l’absence des pères.

Pendant une de leur causerie, chacun de ses quatre hommes se remémora des souvenirs qu’ils eurent de leur père : Nathan a été abandonné par le sien, quant à David, il trouve que son père était un homme bien, Shann n’en dit pas autant parce que selon lui, son père l’a trahi en faisant ce qu’il lui interdisait de faire…

Quand tout fut bouleversé

Le déclic arriva lorsqu’Adam perdit sa fille Emilie de neuf ans, dans un accident. S’en suit la période du deuil, une période très douloureuse, avec son lot de questionnement, de culpabilité, de regrets… Il trouva qu’il n’a pas été un bon père, il n’a pas accordé assez de temps à sa famille. Pendant qu’il exprimait son mécontentement et sa douleur à un pasteur, celui-ci essaya de l’aider autant que possible afin qu’il puisse vivre cette période particulière dans la foi, et demander à Dieu de l’aider à vivre avec l’absence de sa fille.

 C’est en ce moment qu’il commença à demander au Seigneur ce qu’il attendait de lui comme père. Il était désormais prêt à se racheter avec son fils Dylane qui, d’ailleurs, se sentait délaissé par son père. Ayant fouillé les Saintes Ecritures, il prît conscience de la valeur, du privilège d’être père, mais surtout de la responsabilité qui s’y s’attachait. C’est ainsi qu’il prit une résolution personnelle qui fut adoptée par ses quatre amis. Cette résolution avait pour base, la déclaration de Josué en ces termes : « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. » (Josué 24 :15)

C’est ainsi qu’en présence d’un homme de Dieu, et, comme témoins, leurs femmes et enfants, solennellement, Xavière, David, Adam, Shann prirent l’engagement d’être respectivement le modèle pour leurs enfants, de les enseigner les voies du Seigneur, et de les accompagner à devenir des hommes.

Par la suite, chacun d’eux furent durement éprouvé dans la mise en pratique de cette noble résolution : David qui avait abandonné sa petite amie avec une grossesse, s’est repenti concrètement en renouant le contact avec sa fille. Nathan pardonna réellement à son père en se réconciliant avec son histoire. Adam décida de participer à la vie de son fils Dylane, en acceptant de sortir de sa zone de confort pour s’intéresser à ce qui passionne son fils. Xavière affronta une situation au travail où, il devait se montrer ferme sur ses valeurs chrétiennes ou céder aux compromis. Quant à Shann, il céda à la tentation en participant à faire ce qu’il combat : il volait de la drogue qu’il récupérait avec les trafiquants pour revendre afin de faire face à ses défis financiers, ce qui lui coûta la prison.

D’où le titre du film, li faut beaucoup de courage pour rester fidèle à soi-même et à ses paroles, quelques soient les difficultés.

Qu’est-ce que je retiens de ce film riche de leçons ?

  1. La place d’un père est indispensable et irremplaçable dans la vie de tout enfant. Son absence entraine toujours un déséquilibre dont personne n’est sûr de maitriser les conséquences. Tout enfant a besoin de s’identifier à une source qu’est un père, et surtout de se savoir aimer.
  • Être père, ce n’est pas seulement pourvoir aux besoins matériels d’un enfant. C’est aussi être un modèle de foi, d’amour, d’intégrité pour lui. C’est au père d’enseigner à son enfant la voie du Seigneur, l’aider à traverser la vie, tout en le protégeant
  • Être père, un privilège que Dieu partage avec les hommes. Par conséquent, chaque père devrait demander au Seigneur la bonne attitude à adopter pour honorer cette marque de confiance.
  • Toutes nos bonnes décisions, résolutions seront un jour ou l’autre, éprouvées. C’est ce que ces quatre hommes ont vécu, et nous le vivons chaque jour. Après avoir lu la Bible ou un livre, écouté une prédication, convaincus, nous prenons de bonnes résolutions. Dans notre quotidien, la vie nous éprouve. Le cas de Xavière m’a le plus marquée : son patron l’a appelé pour qu’il participe à une fraude afin de garantir son poste, il avait la nuit pour y réfléchir. Cependant, il a préféré sa relation avec Dieu, ses valeurs chrétiennes à un travail. Le matin, en annonçant la nouvelle à son patron, c’est alors que ce dernier lui révéla que c’était un test afin de vérifier son honnêteté pour pouvoir lui confier de grandes responsabilités.

Je me suis demandée combien de fois, nous subissons ce genre de tests dans la vie, parmi nos amis, nos familles, dans nos services afin de vérifier si nous sommes cohérents avec la foi que nous professons ? Combien de fois avons-nous réussi ?  

  • Il est toujours possible de se racheter, de bien faire les choses
  • Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu : De nos douleurs les plus profondes, Dieu peut faire sortir quelque chose de bien pour aider les autres.
  • Nous pouvons aider les enfants en manque de repère, à trouver en nous un de leur parent qui leur manque. Être des mentors pour les sans pères ou sans mères.
  • Dieu est un bon Père. Il se propose comme un vrai Père pour quiconque veut l’expérimenter.
  • Quiconque désire être un bon père a besoin d’expérimenter Dieu comme père et modèle pour le communiquer à ses enfants.

 

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers; de ceux qui aspirent à vivre une nouvelle vie... Etre ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques; annoncer l'espérance d'un avenir meilleur aux laissés pour compte..., afin de leur partager l'amour de Dieu qui répare les vies. Et leur apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.

Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Hulda a dit :

    Merci du partage, j’ai beaucoup apprécié aussi ce film. A chaque fois qu’il repasse dans les programmes télé ,je revisionne seulement. C’est très important le rôle d’un père effectivement

    1. Au plaisir Hulda❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.