C'est mon histoire

Dieu donne de bonnes choses

Crédit photo: pixabay

Hello,

les porteurs- porteuses de Vie ! je vous espère en bonne santé !

2021, tout n’était pas rose

Courant le deuxième semestre de cette année 2021, j’ai été sentimentalement éprouvée. Alors que je pensais avoir fini avec l’affaire, après des moments de confusion, de questionnements, de remise en cause, de la culpabilité, de larmes, et beaucoup d’autres choses. Je ne voulais plus « déranger » Dieu. Déterminée à tourner la page. Mais, pour dire vrai, des fois, je repensais silencieusement à cette situation, qui m’avait bouleversée. Le Seigneur, connaissant chacune de mes pensées, vint à mon secours. Je l’ai pris comme : « ma fille, tu ne me déranges jamais ».

Quand nos espoirs s’effritent

Crédit photo: pixabey
Crédit photo: pixabay

 Une fois, j’étais dans la douche, le Saint-Esprit me rappela une histoire lointaine de 2014 où, j’étais rétrograde et menais ma vie sans Dieu. En effet, je rencontrai un jeune homme qui répondais à mes critères apparents, nous semblions fusionnels, et il s’intéressait à mes ambitions. Pour une des rares fois, je m’imaginai une vie de couple selon mon standard.

J’en parlai à ma sœur en lui demandant si elle connaissait T. Elle me répondit par l’affirmative, sans plus de commentaires. Mais quelques jours, plus tard, je remarquai que mon potentiel mari, était devenu froid et distant. En voulant en savoir plus, il me dit ceci :

 « Sonia m’a parlé, elle m’a dit que si je n’ai pas l’intention de faire du sérieux avec toi, elle m’interdit fermement de jouer avec tes sentiments. Et, je respecte beaucoup Sonia, je veux donc qu’on reste de simples amis, parce que je suis déjà engagée dans une relation sérieuse. » 

Cette révélation me brisa le cœur, je vis mes espoirs partirent en fumée. Je n’avais pas d’autres choix que de l’accepter, au risque de me retrouver dans une relation de sexfriends, où je serais sans doute la perdante. Mais je vérifiai quand même, les propos de T auprès de ma sœur Sonia, qui me les certifia.

Je ne comprenais pas la nécessité de me rafraîchir la mémoire par ces faits qui datent d’au moins 7 ans, jusqu’à ce que le Saint-Esprit me demandât :

 « Audrey, penses-tu que Sonia t’aime plus que moi ? »  Evidemment que non, répondis-je.  Il continua : « Tu parles beaucoup de Dieu, surtout comme ton Père. Celui qui est bon et te fait du bien. C’est avec zèle que tu témoignes de ses bontés dans ta vie, tu donnes même envie aux autres de l’expérimenter. Est-ce que tu penses que Dieu te donnerait quelque chose qui t’enlèverait cette bonne disposition ? Quelque chose qui te fera continuellement pleurer en te plongeant dans la confusion ?  Après, qu’est-ce que tu témoignerais ? C’est Dieu qui t’a donnée cette chose qui t’enlève toute paix ? Qu’est-ce que les autres penseraient de ce Dieu bon que tu prônes tant ? »

 

De la place pour de  bonnes choses

Crédit photo: pixabey
Crédit photo: pixabey

J’étais vraiment sans réponse, parce que le Seigneur avait totalement raison. Ensuite, il me rappela ce passage qu’il m’avait donnée depuis le début de ma courte relation de 2021 :

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. (Matthieu 7 :11).

Quand Dieu a donné Eve à Adam, il s’est réjoui

Lorsque Sara a reçu Isaac, il a été un sujet de rire pour elle

Rachel était tellement heureuse de voir naître Joseph qu’elle a déclaré que Dieu lui ajoutera

Jean-Baptiste a été un sujet de joie pour ses parents et son entourage

Dieu est bon et donne que de bonnes choses, qui suscitent l’ envie chez ceux qui ne le connaissent pas de venir, pour recevoir de sa source. Une chose peut nous sembler bonne sur le champ, mais si, Dieu voit que dans des jours ou des années à venir, elle nous détruira, sans sentiments, il nous l’enlèvera.

Aussi, j’ai compris que

si Dieu dit qu’une chose n’est pas bonne pour nous, il ne sert à rien de chercher à la transformer afin de pouvoir contenter le Seigneur. Il serait sage de s’en tenir à son avis.

Ce n’est pas toujours facile, lorsqu’on s’est convaincu, et a convaincu les autres que nous possédions la bonne part. Souvent, nous devrions expliquer pourquoi ça n’a pas marché, ou que nous ne sommes aussi « mauvais » qu’on le penserait… Mais, par expérience, mieux vaut la bonne chose de Dieu, que ce qu’on essaie de créer nous-même.

Je ne sais pas ce à quoi, tu t’accroches depuis le début de cette année ou des années d’ailleurs. Peut-être cette chose t’a échappé, tu penses avoir perdu : cette relation, ce projet, cette grossesse, ce voyage…Difficile de tourner la page !

Je t’encourage à laisser les cendres s’envoler pour recevoir de bonnes choses de ton Dieu. Ne permets pas à ces évènements de rétrécir ton cœur ou tes mains, mais élargis l’espace de ton cœur.  Ne te retiens pas de couler ces larmes de trop au besoin, ne te retiens pas de laisser aller les cendres de l’échec, des déceptions, des fausses couches, des fausses accusations, de l’injustice, de la calomnie, du rejet, de la trahison, de l’abandon… accumulés au cours de cette année 2021.

 Je crois fermement qu’il y a de bonnes choses pour 2022, il ne faudrait pas que le donateur trouve ton espace remplie des choses qui ne conviennent pas, fais-lui de la place, fais-toi de la place.

Personnellement, j’aime poser cet acte :  j’ouvre ma main, et je dis : Seigneur Père, je laisse partir ce qui n’est pas bon pour moi, je vide mes mains des cendres pour recevoir tes bonnes choses.

Je prie que mon Dieu te donne la force nécessaire pour laisser partir les mauvaises choses, afin de recevoir les bonnes que j’ai appelées « Made in God ».

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers; de ceux qui aspirent à vivre une nouvelle vie... Etre ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques; annoncer l'espérance d'un avenir meilleur aux laissés pour compte..., afin de leur partager l'amour de Dieu qui répare les vies. Et leur apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

6 commentaires

  1. NIOULA Tamo Banséli a dit :

    Merci beaucoup pour cette plume Audrey

    1. Merci pour ton passage et l’intérêt.
      Bénédictions ❤

  2. Lydie Wendkuuni a dit :

    Amen!
    Merci Audrey

    1. Je t’en prie, Lydie
      Bénédictions

  3. Hulda a dit :

    Amen amen amen

    1. Bénédictions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.