Exhortation

Dieu et le célibat

Hello,

Les porteurs et les porteuses de Vie. Je vous souhaite un bon week-end dans les grâces du Seigneur.

Aujourd’hui, j’aborde un sujet assez sensible et controverse surtout du côté de la gent féminine. Il s’agit du célibat.

Retenons cette vérité que Dieu nous dit dans Jérémie 29:11 (Version Francais courant): « car moi, le Seigneur je sais bien quels projets je forme pour vous ; et je vous l’affirme : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir à espérer. » Sista, le mariage fait partie des projets de bonheur que Dieu a pour toi.  Car le livre des proverbes dit que celui qui trouve une femme a trouvé le bonheur, et c’est Dieu qui lui fait cette grâce.  Tu es donc le bonheur d’un homme, sa couronne, sa fierté.

Il arrive qu’on fasse croire à certaines ou elles-mêmes considèrent leur célibat comme une malédiction.  D’autres par contre, pour se soulager, n’hésitent pas à mépriser le mariage ou à rabaisser ceux qui sont mariés.

La Parole de Dieu est la seule vérité pour moi. Voici ce qu’elle nous dit concernant la malédiction :

Galates3 :13 :

Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois,  afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis.

Colossiens 2 :14-15 :

(Jésus) Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

En effet, même si une personne se trouvait sous une malédiction, dès qu’elle reçoit Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur, cette malédiction est annulée par la puissance de l’œuvre achevée de Christ, elle  ne peut plus prévaloir contre elle. Mais si tu es convaincue que tu as des liens d’âme dus aux relations précédentes, ne t’abstiens pas à demander de l’aide soit par la cure d’âme soit la délivrance. Aussi, instruis toi afin d’acquérir de la connaissance sur ce que la Parole de Dieu dit concernant ces choses,  car souvent ce n’est ni une malédiction ni un démon, mais l’ignorance qui nous fait entretenir ces mentalités.  

Cependant, ne nous voilons pas la face, ce n’est pas en méprisant le mariage que le poids de la solitude sera moindre. Soyons sincères avec nous-mêmes. Un pasteur a dit que ce que nous honorons vient vers nous, mais ce que nous méprisons s’éloigne de nous. Il ne sert à rien de faire les hypocrites : extérieurement nous montrons que nous sommes suffisantes, pas besoin de mariage, alors qu’intérieurement, seules avec le Seigneur nous pleurons toutes nos larmes en le suppliant de nous accorder la grâce du mariage.  Honorons le mariage et ceux qui sont déjà mariés comme nous le recommande le Seigneur. (Hébreux 13 :4)

Je n’ignore pas l’importance du mariage qui non seulement contribue à notre épanouissement,  mais aussi, une  des bases importantes dans l’accomplissement de notre destinée. Personnellement, j’ai le besoin et le désir de me marier, je veux fonder une famille. J’ai déjà fait connaitre le besoin à Dieu, et je n’hésite pas à le lui en parler au besoin.  J’ai appris et j’apprends à TOUT dire à Dieu, c’est lui mon Père. Oui, nous parlons de mon mariage, car cela lui tient à cœur plus qu’ à moi et il y a déjà pensé avant moi. 

Je ne me suis jamais imaginée célibataire à vie. Mais sans faux semblant, le besoin de mariage, jusque-là, n’est pas une obsession pour moi. Cela peut paraitre paradoxal avec mon âge qui avance.

Je peux comprendre certaines craintes et interrogations des célibataires aspirants au mariage, étant donné que je suis dans la même situation. Ce n’est pas toujours évident de supporter la pression extérieure (famille, amis, collègues, et d’autres qui ne se gênent pas de répéter les mêmes commentaires qui ne sont pas toujours mal intentionnés : l’âge avance, ne trie pas, on veut connaitre notre beau-frère, tous tes camarades se marient, à quand ton tour.. .) qui par la suite  peut susciter une pression  intérieure.

Alors, pour ma part, chaque fois que quelqu’un me demande de prier pour lui afin qu’il se marie, je ne le qualifie pas de charnel, c’est un besoin légitime. C’est Dieu qui a mis cela en nous et je pense qu’à un moment, le besoin devient intense. Si tu sens ce besoin de te marier, ne sois pas complexée, vas devant ton Dieu et Père, présente lui ce besoin : « Papa, la solitude se fait grande en moi ces temps-ci. Il y a le besoin de me marier qui se fait sentir, je veux partager ma vie avec l’homme que tu as équipé pour moi. Comme ta Parole déclare de te faire connaitre mes besoins et que tu pourvoiras selon ta richesse avec gloire. Alors, voici mon besoin. Je te sais un bon Père, tu pourvoiras pour moi comme tu l’as fait pour mes prédécesseurs. Au nom Puissant de Jésus-Christ. Amen »

Crois-moi, Dieu ne dira pas que tu es charnelle car il sait que le mariage fait partie des étapes essentielles de ta vie et il se fera le plaisir de t’accompagner sur ce chemin.

Oui, je sais que certains n’ont pas eu besoin de prier avant que leur besoin de mariage soit comblé. C’est la Parole de Dieu. Mais, cette même Parole t’autorise à faire connaitre tes besoins à Dieu.

Je m’accorde et prie avec toi afin que le Seigneur réponde à ton besoin de mariage au nom Puissant de Jésus Christ.

Dieu, l’initiateur du mariage

Crédit photo: pixabeu

Le mariage est une institution divine, c’est l’une de ses premières d’ailleurs. Au commencement, c’est Dieu qui fit ce constat: « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable ». (Genèse 2 :18 ). C’est intéressant de savoir que c’est Dieu qui fut le premier à constater le besoin en l’homme, un besoin que lui-même (Dieu) a suscité.  Par conséquent il est le seul qui peut le combler parfaitement.

Alors qu’est-ce que Dieu a fait ?

V19 : Dieu fit passer devant l’homme tous  les animaux afin  qu’il leur donna à chacun un nom. Mais l’homme :  « ne trouva point d’aide semblable à lui. »  C’est alors que : « l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Genèse 2 :21-24)

Dieu est merveilleux ! Il connaissait Adam, il savait quelle mission Adam devait accomplir, un animal ne pouvait être une aide semblable pour lui. Alors Dieu lui a envoyé celle qu’il lui fallait.

Il y a quelques années, en écoutant certaines expériences, je les avais aussi  imitées en établissant une liste de critère concernant l’homme que je voudrais marier. Puis, un jour, le Saint-Esprit m’envoya étudier ces passage précédents, et me rassura que Dieu me connait ainsi que mon besoin. Mais, si je ne prends garde, ma liste de critères peut me perdre. Ensuite, il m’a posée le principe : un homme qui a Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur et le craint.(Principe immuable)  Pour cela,  il m’a envoyée lire le Psaume 128 (C’est le portrait de l’homme qui craint Dieu). La crainte de Dieu est un trésor, un homme qui craint Dieu cherche à maintenir sa relation avec Dieu donc sait que ces mauvais rapports avec sa femme sera un obstacle dans sa relation avec Dieu.

En continuant, le Saint Esprit m’a conduite à relever les qualificatifs que Dieu assigne à la femme (épouse):

Aide semblable (Genèse 2 :18)

Couronne (Proverbes 12 :4)

Vertueuse (Proverbes 12 :4 ; Proverbes 31)

Bonheur (Proverbes 18 :22)

Celle qui fait du bien à son mari (lis proverbes 31)

Maintenant qu’est-ce que tu fais en attendant ?

Audrey, est-ce qu’avec ce caractère tu seras la couronne de ton mari ou une carie dans ses os ? Est-ce qu’en agissant ainsi tu marches dans la voie afin de ressembler à la femme vertueuse ? Soit sincère avec toi-même :penses-tu que ton mari pourra te considérer comme son bonheur avec ce comportement ?

Joyce Meyer dit : alors qu’elle était la femme que personne ne voudrait sauf Dave qui a prié pour avoir une telle femme. Dave lui avoua qu’avant qu’elle ne soit restaurée, en rentrant du travail, il se demandait : « qu’est-ce qu’elle me réserve encore aujourd’hui. » Il n’était  donc pas pressé de rentrer. Quand il lui  dit cela, elle s’est rendu compte  combien elle était désagréable et faisait souffrir son mari.

Pour ma part, par la grâce de Dieu, je suis délivrée de la pression de la préparation à la perfection. Je fais de mon mieux autant que le Seigneur me permet tout en priant que mon futur époux se dispose à se préparer de son côté. Je continue toujours à demander au Saint Esprit de me façonner. Je prie : « Seigneur, je suis prête que tu me travailles encore.  Aide-moi à y arriver, à accepter de renverser les faux raisonnements et forteresses concernant le mariage et la soumission. »  Et j’avoue que le Saint-Esprit fait un excellent travail en moi. Car il y a cinq ans en arrière, si je m’étais mariée, soit j’aurais divorcé soit j’aurais fait souffrir mon mari.

Le célibat n’est pas forcement une  malédiction

En parcourant la Bible, vous vous rendrez compte que plusieurs femmes ont vécu la stérilité, mais celle de la mère Jean-Baptiste, particulièrement, m’intéressa . C’est au moment que Jésus devait naitre que Dieu visita  Elisabeth afin qu’elle tombe enceinte et enfanta Jean-Baptiste qui fut le précurseur de Jésus. Je me suis dit que si Jean était né des années avant Jésus, il pouvait être dévié de la bonne voie. Dieu a fait attendre ses parents jusqu’au bon moment. Certains auraient dit que la stérilité d’Elisabeth était une malédiction, mais Dieu avait un plan et il fallait aussi le temps opportun comme sa Parole nous le dit: il fait toute chose bonne en son temps. Par analogie, une personne qui tarde à se marier n’est pas forcément sous une malédiction, il se peut que qu’elle soit dans le processus de Dieu.

Gérer son célibat

Après avoir fait connaitre le besoin à Dieu. Continue à  vaquer tranquillement à ce que Dieu te demande de faire. Concentres- toi sur tes projets, n’attends pas ton mari pour le faire. J’entends certaines jeunes filles dire que si elles avaient un homme pour les encourager, elles auraient maximisé. Non ! Ce n’est une bonne excuse. Dieu est là et comprend ta situation, et je crois que Dieu dote les célibataires d’une grâce particulière pour tenir bon. Demande au Seigneur la grâce de mettre à profit cette belle saison de ta vie.

Le célibat est un temps excellent de préparation pour ta destinée. Plusieurs femmes mariées me disent souvent : Audrey, quand j’étais célibataire, j’étais autant engagée avec Dieu comme toi, mais maintenant avec le mariage, la vie familiale, ce n’est pas simple.

Ce genre d’aveu m’encourage à profiter de ma période de célibat pour maximiser ma relation avec Dieu, me consacrer à son œuvre et les projets qu’il a mis dans mon cœur. Je me dis souvent que peut-être qu’il y a certaines choses que Dieu veut faire avec moi avant mon mariage. Et je pense que plus je trainerai les pas à faire ces choses, plus mon mariage trainera aussi.  Car connaissant la fin d’une chose avant son commencement, il sait qu’une fois mariée, je ne pourrai plus me donner autant à ces choses. Dieu est un Dieu d’équilibre, une fois mariée, il voudrait que je prenne soin de mon mari et non me comporter comme une célibataire qui passait des nuits à écrire, à lire, à être aux temps de réunion. Ma liberté et mon temps seront recadrés afin de m’adapter à ma situation maritale.

Ne baisse pas la garde

C’est bizarre, plus le temps passe, plus je suis ferme dans les valeurs et principes que le Seigneur m’a inculqués en tant que sa fille. Je connais Dieu, je connais mon identité. Je suis plus que convaincue que je n’ai pas besoin de forcer les choses que Dieu peut me donner dans la paix et la tranquillité. Ce n’est pas parce que j’avance en âge que les ressources maritales de Dieu s’épuisent de sorte qu’il m’autorise à le déshonorer  afin d’obtenir un mariage.

Ne revois pas tes valeurs à la baisse, il y a des principes bibliques  (la sanctification, le respect, la fidélité,  se marier avec un homme qui a Jésus-Christ comme sauveur et Seigneur et qui craint Dieu…)  qui sont nos fondements immuables. Ne laisse ni le temps ni la pression ou autre chose te les faire bafouer. Parce qu’il y a des choses que le Seigneur a bâties en toi, c’est Dieu et toi seule qui connaissez le prix que tu y as mis. Une personne extérieure souvent l’ignore, et n’a rien à perdre à les démolir en une fraction de seconde. Alors que ce sont des années de sacrifices. Protèges tes principes et valeurs.

Aujourd’hui, on encourage les jeunes filles à faire un enfant en attendant le mariage de peur d’atteindre un certain seuil où elles ne pourront plus accoucher. Sista, ne te conforme pas au siècle au présent. Nous ne sommes pas plus sages que Dieu, si Dieu te permet de te marier à 35 ans, c’est qu’il peut te donner des enfants à cet âge et même au-delà, le Seigneur n’est pas enfermé dans des limites scientifiques.

Moi, je n’encourage pas d’essayer les relations en attendant, car cela nous évite de ne pas nous attacher à une personne qui n’était pas la bonne pour nous, et au moment de laisser la personne (car n’étant pas la volonté de Dieu) cela peut créer des blessures et des frustrations en nous.  Mais reste ouverte, et présente les sollicitations au Seigneur, attends son feu vert avant de t’engager.

Aussi, continue à te sonder à te remettre souvent en cause : Est-ce que c’est moi qui suis trop exigeante ? Ai-je des attentes irréalistes ?  Demande au Seigneur de t’éclairer sur ce point. Et forme toi par la lecture des livres sur le sujet, les expériences des autres, les enseignements….

Quand le besoin revient de façon récurrente, rappelle-toi que tu as déjà  confié le sujet à Dieu, et  rend lui grâce  car il est à l’œuvre.

Voici ces quelques points que je tenais à partager avec toi,  tout en attendant l’invitation au mariage.

Soyons fortifiées par la toute-puissance de Dieu.

Avec amour ❤

 

Crédit photo: moi; pixabay 

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Sally a dit :

    Cc Audrey chérie. J’avoue que ce fut long, mais très bon repas. Dieu continue de t’inspirer. Much love

    1. Merci beaucoup Zally de l’avoir lu.
      Amenn.
      Bénédictions ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *