C'est mon histoire

Dieu, l’unique Maître

Hello,

Les porteurs et porteuses de vie !

Hermine nous partage son expérience de sa marche avec Dieu, au travers de ce témoignage.


Avant de connaitre réellement DIEU, nous avons tellement tendance à croire que nous pouvons tout par nous-même, ou qu’il y a certaines choses que nous pouvons gérer de nous-même sans son intervention. Nous nous prenons pour des supers héros, indétrônables. Et un beau jour, la vérité nous rattrape et nous tombons des nues. C’est ce qui m’est arrivé à une période de ma vie où DIEU s’est imposé comme maitre dans ma vie. J’étais déjà chrétienne née de nouveau, mais je ne pratiquais pas vraiment la vie de foi.

En effet, Je croyais que tout me réussissais pour peu que je fasse les efforts qu’il faut et que je donne tout. Normal,  j’avais toujours passé mes examens scolaires sans difficultés, du  CEP jusqu’au BTS, toujours avec une mention,  et parmi les meilleurs. Toutes ces réussites m’ont fait prendre la grosse tête et penser que j’étais appelée à réussir dans tout, et de moi-même. Je ne laissais absolument aucune  place à DIEU.

Mais, tout a commencé à se compliquer lorsque j’ai entrepris de passer  mon permis de conduire. Jusqu’à ce jour, ceux qui connaissent l’histoire comparent mon permis de conduire à une grossesse (rires). En effet, les cours y compris les examens de mon permis de conduire m’ont pris neuf (09) mois. Oui, vous avez bien lu, neuf mois. C’est-à-dire que, là ou d’aucun font un seul mois, moi j’y ai mis neuf. Quand j’ai commencé le permis, j’ai cru naïvement que ça se passerait comme les autres examens. J’excellais  tant dans les exercices théoriques que dans la pratique. Sauf que je n’avais pas compté avec DIEU.

 Il a voulu passer par cet examen précis pour me montrer qu’il a sa place dans ma vie. C’est ainsi que, je me suis retrouvée à passer le code deux fois, le créneau trois fois et la circulation trois fois. Le plus rigolo dans tout ceci,  est que j’ai fini par avoir le permis de façon miraculeuse  (la main de DIEU).

 Le jour de mon troisième examen de conduite en circulation, j’ai bien conduit, mais vers la fin, j’ai fait une faute et le contrôleur m’a fait descendre. Pour moi, c’était encore un échec, le moniteur me l’avait même confirmé et m’avait demandé de revenir trois semaines plus tard pour reprendre les exercices.

 Au bout de la troisième semaine, j’ai contacté l’auto-école pour me faire programmer, c’est là que la secrétaire me dit, « Ah Hermine, j’ai tenté de te joindre en vain, passes chercher ton permis, il est prêt ». Mon cerveau a eu un bug. Je lui ai demandé de répéter la phrase et elle m’a bel et bien confirmé que j’avais enfin réussi à mon permis. J’étais tellement heureuse, j’ai rendu grâce à DIEU pendant un bon moment.

La leçon que j’ai retenue de cette histoire est que:

le Seigneur doit impérativement avoir la première place dans tout ce que nous faisons.

Nous avons certes notre partition à jouer mais il doit demeurer le maitre de chaque situation de nos vies.

 Quand je me suis lancée pour le permis, c’était avec mes propres forces, je n’ai pas pensé avoir besoin de DIEU pour un si petit examen, et je l’ai donc mis de côté croyant pouvoir y arriver de moi-même. 

Apres les multiples échecs, qui ont fait baisser toute la confiance que je plaçais en ma personne, j’ai commencé à m’appuyer sur DIEU avant chaque exercice et même avant chaque examen.

J’ai donc  compris que s’il y avait un rocher sur qui m’appuyer pour sortir de cette situation, c’était DIEU.

Ainsi je  priais avant chaque examen et même avant les exercices pour lui confier les choses et m’appuyer sur lui. Et le Seigneur s’est glorifié comme vous l’avez lu plus haut.  Ce verset biblique sied bien à la situation que j’ai vécue :

Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ton intelligence ; reconnais-le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira tes sentiers..(Proverbes 3.5-7)

Je prie, que le DIEU qui s’est révélé à moi au milieu de cette situation, se révèle aussi à vous, qu’il vous accorde la grâce de bâtir une véritable complicité avec lui. Au nom puissant de Jésus-Christ. Hermine SHAD: Jeune femme chrétienne et réclamant le titre de “Propriété Privée du Père”, je suis la brebis que le Seigneur conduit là où bon lui semble pour accomplir ses œuvres. Amen !

Hermine SHAD:

Jeune femme chrétienne et réclamant le titre de “Propriété Privée du Père”, je suis la brebis que le Seigneur conduit là où bon lui semble pour accomplir ses œuvres.

 

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers; de ceux qui aspirent à vivre une nouvelle vie... Etre ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques; annoncer l'espérance d'un avenir meilleur aux laissés pour compte..., afin de leur partager l'amour de Dieu qui répare les vies. Et leur apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.

Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *