Sur le chemin de la vie...

Dieu m’éduque

Hello,

 cher.es porteurs/ porteuses de Vie. Je suis toujours ravie de vous retrouver et de partager avec vous.

Je vous exprime toute ma reconnaissance et mon appréciation. Je ne vous prends pas pour acquis, mais reconnais que c’est juste une faveur divine de vous savoir lecteurs de ce blog. Je bénis le Seigneur pour vos vies, et je prie qu’il vous fasse un clin d’œil spécial dans vos différents besoins au nom de Jésus-Christ. Amen !

Aujourd’hui, nous sommes dans la catégorie : « sur le chemin de la vie… ». Dans cette rubrique, je partage avec vous les leçons que je tire de certaines expériences personnelles, de celles des autres, ainsi que l’observation que je fais de certains faits dans mon environnement.

Vous savez, Dieu m’éduque beaucoup, avec lui j’apprends énormément sur le savoir-faire, le savoir être. En tout cas, depuis que je suis à l’école du Saint-Esprit, je suis éduquée selon le standard divin, et je peux témoigner qu’il fait un excellent travail.

 

Crédit photo: pixabay

 

Au fait, un jour, je vis deux jupes de différents modèles. Et sur le champ, j’en fis la capture d’écran et l’envoyai à un couturier qui m’avait fait une jupe du même genre. Aussitôt Le couturier me donna son prix avec la date à laquelle je pouvais récupérer la jupe. Mais, après, je me suis rendu compte que je n’avais pas assez d’argent pour assurer la couture.

Quelques jours, le couturier m’appela pour me dire qu’il a perdu mes mesures, et sollicita que je puisse passer pour les reprendre. Pour moi, c’était une bonne affaire, parce que je n’avais même pas d’argent pour cela. Cependant, je promis quand même de passer le week-end. Le week-end, je ne suis pas partie, et le couturier de son côté n’arrêta pas de me rappeler, ce qui commença à m’énerver.  Je me suis dit : « c’est quoi son problème ? C’est moi qui ai promis de venir et à la limite, il m’harcèle.»

Deux jours plus tard, le Saint-Esprit me reprit :

-Audrey, t’a-t-on déjà donné un espoir qui n’a pas été comblé ?

-Oui.

Il continue :

-Qu’est-ce que cela t’a fait ?

-Très mal. Ces promesses non tenues m’ont tellement marquée, que ça jouait sur ma relation avec Dieu. Je ne croyais plus aux promesses.

-C’est exactement ce qui se passe chez les autres aussi.

Le Saint-Esprit m’enseigna sur la puissance de des promesses et les conséquences désastreuses que les promesses non tenues peuvent causer.

Il me fît savoir que je ne peux imaginer l’espoir que j’ai suscité dans le cœur de cet homme, les projets qu’il a formé ou les besoins qu’il espérait combler en pensant à l’argent de cette couture. Donc, Si je sais que je ne peux honorer ma part de marché,  soit je l’appelle pour présenter mes excuses, et lui dire que je viendrai dès que possible. Soit, je fais violence dans ma planification financière pour honorer ma parole.

Waouh !! J’ai pris conscience et compris que de la même manière que je n’aimerais pas que quelqu’un me crée des attentes qui ne seront jamais comblées, je ne devrais pas en créer chez les autres.

Aussi, je ne dois pas me précipiter de façon émotionnelle pour prendre des engagements. Plutôt, prendre le temps de réfléchir sur ce que je veux entreprendre afin de ne pas arriver à un moment où je serai embarrassée.

En cela, la Parole de Dieu dit ceci :

Les projets de l’homme diligent ne mènent qu’à l’abondance, mais celui qui agit avec précipitation n’arrive qu’à la disette (Proverbes 21:5).

Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, et celui qui se confie en l’Eternel est heureux (Proverbes 16:20).

Je me suis donc repentie de mon attitude et suis partie voir le couturier avec la moitié de la somme qu’il m’avait demandée pour le travail.

Sur le chemin de la vie : Prenons garde à ne pas susciter chez les autres des attentes que nous ne pouvons combler. Toutefois, si nous sommes de bonne foi, et que des contraintes surviennent, soyons prompts  à nous excuser afin de rassurer ceux à qui nous avons fait des promesses.

Demandons toujours au Seigneur la grâce de ne pas agir avec précipitation, mais de toujours réfléchir avant de prendre des engagements.

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Irène YAO a dit :

    Super article !

    1. Merci de l’avoir lu.
      Bénédictions ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *