Edification

Je ne sais pas prier

Hello les porteurs et porteuses de vie

Je vais au rythme de Dieu, et vous aussi je souhaite !

Nous continuons notre partage sur la prière productive. Récemment, j’ai prié avec deux personnes, à la fin, voici ce qu’elles m’ont dit : ‘’je ne sais pas prier ainsi.’’ Et ce sont des choses que j’entends fréquemment et  vois dans l’attitude des uns et des autres, au point où certains ont peur de participer à des réunions de groupes ou s’éclipsent par peur qu’on ne les demande de prier à un moment ou un autre de la réunion.

Personne n’a le monopole de l’art de la prière.

Si tu te dis la même chose, je suis là pour te dire que ce n’est pas bien grave. D’ailleurs, tu es dans la bonne disposition pour apprendre à prier, car ce sont ceux qui reconnaissent qu’ils ne savent pas qui, sont disponibles pour apprendre. Pour ma part, je considère cela comme de l’humilité et cela plaît au cœur de Dieu.

 Tu sais, personne n’est un professionnel de la prière. Tant que nous sommes en communion avec Dieu, nous apprenons toujours, mais Dieu ne se fâche pas parce que nous ne sommes pas des professionnels ou des Maîtres.

La Parole de Dieu nous dit d’ailleurs que,  nous ne savons pas ce qui nous convient de demander dans nos prières. (Romains 8 :26). Grâces soient rendues à Dieu, nous avons le Professeur Saint-Esprit, tant que nous restons ses élèves, il nous dira ce qu’il nous faut prier selon le cœur de Dieu, et avec les mots qu’il faut.

Tu te rappelles en famille ?

Lorsqu’un enfant apprenait à parler, il venait vers ses parents pour leur demander quelque chose. Il arrivait qu’il dise des choses que ces derniers ne comprennent pas.  Aussitôt, son grand frère qui sait bien parler, venait rapidement pour parler à sa place. Mais les parents l’interdisaient en lui disant de laisser son petit s’exprimer, car, c’est ainsi qu’il apprendra à bien le faire. Des fois, dès que cet enfant finissait de parler, les parents le comprenaient très bien et reprenaient même dans un langage intelligible ce qu’il voulait dire. Généralement, les parents prennent toujours plaisir à écouter leur enfant qui append à parler et parle même le langage de l’enfant.

Dieu est notre Père, il prend plaisir à nous avoir dans sa présence, à nous voir nous approcher de lui. Notre personne lui est plus  agréable que la cohérence de nos phrases bien faites. N’aie ni peur ni honte de lui parler.

Que l’éloquence de la prière des autres t’inspire mais, que cela ne te complexe pas. Dis simplement ce que tu as dans ton cœur avec les imperfections de ton langage. Je t’assure que Dieu ne sera pas confus, il ne se mettra pas non plus à te faire un cours de grammaire.

Je me rappelle qu’un jour, j’ai fait une faute dans la formulation de ma prière, alors que j’étais seule avec Dieu. J’ai corrigé la phrase.  Après j’ai rigolé de moi-même :  mais Dieu ne tient pas compte de mes fautes. Il ne tient pas compte de la bonne structuration de mes phrases.

La prière n’a pas besoin d’être éloquente ou longue : elle a juste besoin d’être sincère et provenant du cœur : ‘’Seigneur aide moi ; secours-moi ; fais-moi grâce ; j’ai besoin de toi…’’

N’essaie pas de répéter les mêmes phrases que les autres si tu n’es pas convaincu. Jésus nous met en garde contre les paroles vaines :

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.(Matthieu 6:7)

Quand vous priez, ne parlez pas sans arrêt, comme ceux qui ne connaissent pas Dieu. Ils croient que Dieu va les écouter parce qu’ils parlent beaucoup. (Matthieu 6 :7) Parole de vie

Par conséquent, il est important d’être précis et concis dans nos demandes.  Car dans la prière, Dieu s’intéresse plus à notre cœur qu’à nos belles paroles sans cœur.

 Tout ce qui compte dans notre relation avec Dieu c’est l’état de notre cœur. La qualité de notre relation avec Dieu dépend de la disposition de notre cœur[1]. Alors, fais parler ton cœur, Dieu te comprend, il connait ton besoin avant que tu n’ouvres la bouche. Mais ça lui fait plaisir de te voir le prier, lui demander comme un petit enfant avec son père.

  Évite de réciter machinalement les prières, s’il y a besoin de prier avec une prière déjà faite ou écrite par quelqu’un d’autre, fais-le avec conviction. (Il m’arrive très souvent de le faire, surtout avec les prières de mes prédécesseurs dans la Bible ou au cours de la lecture d’un livre.)

Un conseil : apprends à parler avec Dieu, c’est ainsi que tu acquerras un vocabulaire (si je peux m’exprimer ainsi), et que tu établiras une relation avec Lui. Souvent, les autres ont une expérience avec Dieu, ils savent pourquoi ils disent tel mot, telle phrase, telle expression… toi aussi, il faut que tu y vas pour avoir la tienne.

Si tu manques de mots et que, tu as envie de verser des larmes, vas-y : Dieu entend même la voix de nos larmes, j’appelle les larmes : ‘’les prières liquides.’’ Elles expriment ce que les mots ne peuvent dire.

Ce qu’il ne faut pas:

Il y a des mauvaises manières héritées, avec lesquelles nous avons grandi. Parfois, nous transposons ces faux raisonnements dans notre relation avec Dieu.

Exemple : un enfant vient trouver qu’on a fait des cadeaux à sa sœur, au lieu de demander le même cadeau à ses parents, il se met à bouder, à faire des caprices, espérant faire du chantage émotionnel à ses parents. La mère l’approche et lui demande ce qui se passe.  Il dit que,  c’est parce qu’on a donné des cadeaux à sa sœur et que lui, il n’en a pas reçu. Deux réactions différentes :

  • La mère pour calmer son enfant, elle lui donne le même cadeau.  C’est ainsi que l’enfant revient à de meilleurs sentiments. Et, c’est désormais sa manière d’obtenir quelque chose de ses parents.
  •  L’autre réaction : la mère reprend son fils en lui disant que ce n’est pas la bonne manière d’agir. Toutefois, s’il voit quelqu’un posséder quelque chose qu’il veut, il suffit d’exprimer clairement sa demande, on lui donnera si possible. L’enfant se repent de cette mauvaise manière de faire. Désormais, il vient calmement demander à ses parents qui apprécient son attitude et lui donnent le cadeau si nécessaire.

Voilà comment nous agissons souvent avec Dieu : nous faisons des manières au lieu de demander. Mais retenons que Dieu ne se laisse manipuler par personne, encore moins par nos sentiments.  Exprimons-lui clairement nos besoins comme sa Parole nous le recommande :

Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec actions de grâce, et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos cœurs en Jésus-Christ. (Phillipiens 4 :6)

Je ne savais pas demander à Dieu parce qu’enfant, quand je demandais, je ne recevais pas. Ce qui fait que je prenais souvent sans demander parce que je savais que,  si je demande on ne me donnera pas. Mais c’était du vol. Je rends grâce à Dieu qui m’a délivrée de cela.

J’avais donc transposé cela dans ma relation avec Dieu : je pouvais prier pour les autres, et Dieu exauçait. Mais pour moi-même je ne demandais pas. Un jour, Dieu m’a repris en me disant que si je crois qu’il est mon Père, je dois pouvoir lui demander les choses comme un enfant avec son père. Le même jour, je me suis repentie, et je l’ai pris au mot en lui présentant un besoin et il répondu le même jour.

Un autre aspect : un jour, j’ai vu une vidéo sur le statut WhatsApp d’une sœur. Je suis partie la taquiner en lui disant qu’elle devait savoir que j’ai besoin de la vidéo et me l’envoyer.  La sœur m’a dit qu’il me fallait demander comme Dieu nous dit de demander afin de recevoir (Matthieu 7 :7). Je lui ai dit que j’étais plutôt occupée à chercher le royaume de Dieu et sa justice comme la Bible déclare. Donc c’était à elle de savoir m’envoyer la vidéo.

Le Seigneur en a profité pour m’enseigner. Parfois, nous prenons à tort et à travers ce verset Matthieu 6 : 33 : Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus tout.

Nous pouvons bien demander quelque chose à Dieu sans en faire l’objet d’une recherche c’est-à-dire abandonner ce que Dieu nous demande pour nous concentrer sur nos besoins.

J’ai vu certaines personnes qui s’abstiennent de présenter certains  de leurs besoins à Dieu de peur d’être vus comme charnel ou immature.

Aucune prière faite dans la volonté de Dieu n’est vaine

Exemple : Tu veux aller évangéliser alors que tu as besoin  d’une nouvelle chaussure : pose ton besoin à Dieu, et va évangéliser. Ce n’est pas interdit, il ne faut pas juste refuser d’aller gagner les âmes parce que tu n’as pas une nouvelle pair chaussure.

Certes, tu as une destinée à accomplir mais Dieu ne t’interdit pas de prier pour ton mariage parce que ta mission de vie c’est prier pour les malades. Il ne faut pas juste faire de la prière de ton mariage ta seule et unique priorité.

Plusieurs fois Dieu m’a donnée des choses dont j’avais besoin avant que je n’ouvre la bouche. C’est l’accomplissement de ce passage de Ésaïe 65 :24 Tandis que, d’autres fois, il m’a fallu demander comme Dieu me recommande de le faire. (Matthieu 7 :7 ; Phillipiens 4 :6).

Témoignage : il y a quelques temps, j’avais un problème de fonctionnalité avec mon blog. J’en ai parlé au développeur web qui a essayé d’y remédier en vain. Il m’a dit qu’il a même appelé le service clientèle, cependant le problème insistait. J’ai alors présenté le besoin au Seigneur en lui demandant soit de me donner soit au développeur la sagesse pour résoudre le problème. J’ai également demandé à la sœur qui m’a premièrement révélée  le problème de me soutenir dans la prière à propos.

Quelques jours plus tard, je suis partie dans les paramètres du blog pour faire autre chose, et par la grâce de Dieu, j’ai été conduite à résoudre la difficulté qui y était. J’ai fait ceci :

  • J’ai rendu grâce au Seigneur de m’avoir exaucée et j’ai noté cela dans mon cahier de de prières que j’appelle livre de souvenirs (j’y écris mes sujets de prières avec les dates et les exaucements)
  • J’ai informé le développeur web qui était très émerveillé
  • J’ai informé la sœur afin qu’elle sache que ses prières sont efficaces au nom de Jésus-Christ.

Ce petit témoignage pour te dire que Dieu s’intéresse à chaque détail de nos vies.

Je prie de tout cœur que ce petit partage apporte de la Vie à ta vie de prière afin que je lise tes témoignages sur les prières productives. Il me reste au moins deux derniers articles à publier sur ce sujet de la prière qui est vaste. Je ne peux prétendre l’aborder dans toute son entièreté, encore moins ici. En attendant, je t’offre avec amour cet Ebook sur la prière du « notre Père ». Fais-en un bon usage ! Téléchargez  👉-notre-pere

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !


[1] https://porteusedevie.com/priere/

Crédit photo:pixabey

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

1 commentaire

  1. Je t’en prie Ange.
    Merci beaucoup d’avoir lu.
    Bénédictions ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *