Études de cas

La femme à la perte de sang

Hello,

Les Porteurs et porteuses de Vie ! J’espère que ce billet vous trouve en bonne santé !

Récemment, lors d’un enseignement sur le cas pratique de la femme à la perte de sang, j’ai été conduite à méditer plus sur sa courte histoire relatée par l’évangéliste Marc.

Peut-être que c’est très tôt, mais je l’ai adoptée dans ma liste de femmes conquérantes vainqueurs. Son histoire est particulière. Dieu a suscité une situation spéciale pour lui faire du bien. Je dirais à cause de la résolution qu’elle avait prise, Dieu l’a honorée. Plus loin, vous me comprendrez.

 En effet, c’est en partance pour guérir la fille de Jairus que cette femme a arrêté le cortège de Jésus. Alors que Jésus s’était vraiment arrêté pour s’occuper de son cas, on venait annoncer à Jaîrus que sa fille était morte. Je me demande comment il avait vécu cela ? Avant que le Seigneur ne le rassure, A-t-il en voulu à cette femme d’avoir retardé le maître ? Heureusement, Jésus l’avait rassuré qu’il avait encore assez de puissance pour ressusciter sa fille. Il lui suffisait juste de garder la foi qu’il avait manifesté en bravant les jugements de ses compatriotes pour venir demander de l’aide.

D’un autre problème

Ce que je retiens de là, c’est que de la résolution d’un problème qui ne nous concerne pas, peut surgir notre solution. Jésus était sorti pour la fille de Jairus et non pour la femme à la perte de sang. Mais elle a su saisir l’occasion, c’était l’unique à saisir car ne sachant pas quand une autre se présenterait.

As-tu dépensé tout ce que tu possédais ?

« Il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant. » (Mar 5 :25-26)


Cette portion de phrase m’intéresse dans son histoire : « elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait ». Le Saint-Esprit a l’art de retenir mon attention sur ce qui semble un détail.

Je me suis mise à méditer : cette femme a traîné une maladie sur 12 ans, consultant une batterie de médecins sans être soulagée.

12 ans, ce n’est pas un médecin par an. Cela pourrait signifier 2 ou 5 médecins par an. Je souffrais de l’hyperpigmentation pendant 10 ans. J’avais mis les moyens qu’il faut pour me débarrasser de ces tâches noires et tenaces sur mon visage. Il m’arrivait d’essayer au moins trois différents produits au cours d’une année, souvent des produits pharmaceutiques qui coûtaient très chers. Je ne finissais pas un que si j’apprenais que celui d’une autre marque était efficace, je courrais vers. Donc, sans prétendre comprendre tout ce que cette femme a vécu, je peux imaginer un petit peu ce que cela lui a coûté financièrement.

« Elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait » : si elle avait de l’argent en liquidité, elle a tout dépensé, elle a dépensé ses économies en banque, elle a vendu les terrains, les voitures, les bijoux qu’elle possédait et dépensé pour ses soins. Elle a certainement même vendu la robe qu’elle avait si chèrement achetée et jalousement gardée pour la porter à une occasion spéciale, pour honorer les frais du 11ème médecin. Rien ne vaut la santé dit-on !

Il ne lui restait plus rien pour se soigner, elle n’était pas soulagée, cependant son état de santé s’empirait. Il n’y avait pas d’association qui prend en charge les femmes atteintes de perte de sang.

Engage la ressource céleste

Puis la Parole de Dieu ouvre une autre parenthèse : « Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement.  Car elle disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie » (Marc 5 : 27-28).

J’admire la force intérieure de cette femme. Je ne sais pas ce qu’on lui avait dit sur Jésus, mais cela l’a amenée à dire, parler, déclarer ce qu’elle croyait qu’elle recevra du Seigneur.

Qu’est-ce que tu dis dans ta situation que tu traverses? « je verrai le bout du tunnel, je travaillerai, je me marierai, je vaincrai ces liens, je sortirai de cette dépression, j’allaiterai un enfant, je serai guérie, je serai délivrée, je serai restaurée… »

Cette fois ci, la femme à la perte de sang engageait d’autres ressources. Elle a alors engagé une ressource spirituelle: la foi. C’est l’élément que le Seigneur a mis en avant pour valider son acte : « Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal » (Marc 5: 34).

La foi est la monnaie du Royaume de Dieu. C’est la ressource que Dieu a mise à la disposition de tous ceux qui lui appartiennent pour acquérir des biens de son Royaume.

Comme cette femme, peut-être que tu as dépensé tout ce que tu possédais : argent, biens matériels… tu as dépensé des heures dans la prière, des jours d’église en église, réunions de délivrance en délivrance, de jeûnes en jeûnes, d’offrandes en offrandes, d’actes prophétiques en actes prophétiques… tu es épuisé sur tous les plans. Tu n’as plus de ressources pour cette situation que tu traînes depuis des jours, mois, années…

La Parole de Dieu n’a pas nommé cette femme afin que nous puissions nous y identifier: « cette jeune fille en quête de mariage, cette femme en quête d’enfantement, ce jeune homme au chômage, en oppression, ce licencié, divorcé, endeuillé… ». Et comme cette femme, engage la ressource du ciel.  Engage ta foi en Jésus-Christ. Il est vivant. Il est le même, hier et aujourd’hui pour te sauver de cette situation comme il l’a fait pour cette femme.

Reste attentif aux instructions du Seigneur, car cette femme a démontré sa foi par son courage, sa détermination et sa persévérance à ne pas se résigner, mais à aller à la conquête de sa guérison.

Prions: Seigneur Père, c’est épuisé.e que je viens à toi. Je reconnais que pour cette situation (nomme la), j’ai jusque-là engagé mes propres ressources et je les ai toutes dépensées sans soulagement. Alors, Papa, je me repens et je demande ta grâce. Par la puissance du Saint-Esprit, j’engage ma foi en Jésus-Christ pour saisir ta solution pour moi. Je te remercie parce que tu honores ma foi. Seigneur, c’est au Nom Puissant et Merveilleux de Jésus que je t’ai prié. Amen!

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons!

Yeri Audrey KAMBIRE

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤ Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄. Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice) La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍. Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍 Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts. Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies. Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi. Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts.
Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies.
Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi.

Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *