Edification

La guerre de l’adoration

Hello,

Les porteurs-porteuses de Vie. Je vous souhaite en bonne santé !

Nous allons inéluctablement vers une nouvelle année. Ce sont des temps de bilan, de rétrospection, mais n’oublions pas de reconnaître le Seigneur, de le remercier pour ses bontés et compassions renouvelées pour nous chaque matin, car sans lui nous ne pouvons subsister. Donnons-lui toute la louange.

 Vous savez, ne terminez pas l’année en murmures et plaintes contre Dieu, parce que vous n’avez pas vu certaines de vos attentes être réalisées. Adoptez plutôt une disposition de gratitude. En effet, Dieu n’est pas limité par un calendrier, il est celui à qui rien n’est impossible. Il est le Dieu des revirements surnaturels. Le reste des jours de 2022 est empaqueté de surprises agréables, et toute la provision qui est prévue en cette année vous sera fournie, au Nom Puissant et Merveilleux de Jésus-Christ.  Amen !

Gardez votre adoration pour Dieu

De Genèse à Apocalypse, il y a une tâche à laquelle, le diable s’applique sans répit, c’est d‘usurper l’adoration due à Dieu. En méditant le livre d’Esther et de Daniel, le Saint-Esprit a retenu mon attention sur ce point : Haman, la figure du diable a dit que malgré tous ses honneurs et biens, il ne serait satisfait que lorsque Mardochée se prosternerait devant lui. C’est le même cas avec Daniel. Les détracteurs de Daniel et de ses compagnons, n’ont pas demandé qu’on leur enlève leurs positions, mais ils ont proposé que les rois respectifs réclament l’adoration que ces jeunes hommes donnaient à leur Dieu.

Contrairement au cas de Job, où il a demandé jusqu’à sa vie. Mais, à propos de Job, la Parole de Dieu dit quelque chose d’important concernant sa réaction face aux premiers malheurs : « Job se leva, déchira son manteau, se rasa la tête, tomba sur le sol et adora… »  (Job 1 :20 ; version Bible juive complète.)

A Jésus, le diable lui a proposé la gloire en échange de son adoration, et il s’est fait le grand plaisir de la lui refuser (Matthieu 4).

 Pour dire que l’ennemi regarde à nos réalités, il sonde les penchants de nos cœurs, afin de voir par quelle porte, il peut dérober l’adoration du Seigneur.

La subtilité de l’idolâtrie

 Au cours des derniers trimestres de 2020, à cause de certaines circonstances, je m’étais rabattue sur la nourriture.  Conséquence, j’avais énormément pris du poids. C’est en voulant essayer une de mes tenues, un samedi soir pour le culte de dimanche que je me suis rendu compte que tout était petit. 😅 J’étais affolée, la même nuit j’avais trouvé une pharmacie pour monter sur une balance, les chiffres que j’avais vu m’ont abattue. Je m’étais mise à la recherche des moyens pour perdre le surplus de kg, je m’étais vraiment adonnée à cela.  Presque tous les jours, j’essayais des tenues pour voir si j’avais perdu du poids. C’était terrible ! Quand je prenais mon téléphone, c’était pour faire des recherches sur des astuces de perte de poids… Mais j’avais l’impression que rien ne donnait, c’était devenu de plus en plus oppressant. Plus, encore, quand on me faisait une remarque sur mon poids 🤦🏾‍♀️

Un jour, j’étais assise dans ma chambre, je voulais prier, mais mes pensées étaient sur mon poids. C’est alors que le Saint-Esprit me dit amicalement : « ton poids est en train d’être une idole dans ton cœur. Prends garde à cela. » Tout à coup, c’était comme si un voile m’avait été ôté. C’était vrai, voyant comment je m’investissais dans cette histoire, absorbée par le fait de trouver une solution, c’est sûr que toute mon intention y était.

Je me suis repentie en demandant au Saint-Esprit de m’aider à détourner mes regards de mon poids pour les fixer sur Christ. Les jours suivants, je ne m’en préoccupais plus. Mais c’était une lutte comme si quelque chose me manquait. Cependant, je me reposais sur la grâce du Seigneur, en m’accrochant à la résolution de ne laisser aucune chose, aussi banale soit-elle, concurrencer la place de Dieu dans mon cœur. Doucement, je lâchais prise, j’apprenais à faire la paix avec mon corps, à ne plus essayer des habits ou à tout moment, monter sur une balance. Et un jour, l’astuce efficace me fut inspirée pour perdre du poids. C’était cette cure qui m’avait aidée dans le processus de detox, et qui avait réussi à réguler mon organisme. C’était sans pression, les remarques revenaient : “Tu perds du poids, comment tu fais ?”😅

Une autre fois, c’était par rapport au teint de mon visage. Je faisais une hyperpigmentation. Il faut dire que depuis 2014, je traitais cela. Des fois, j’abandonnais, puis je reprenais.

Cette fois, j’avais repris les soins, car ma sœur m’avait envoyé de bons produits. Mais comme je voulais souvent que les choses aillant à mon rythme, j’en cherchais encore, cependant les résultats n’étaient pas comme j’espérais. Un jour, j’avais pris un lot de soin, sans aucune confiance, en me disant que je les utiliserai quand même. Le Saint-Esprit me demanda : ” tu ne m’invites pas dans tes soins de beauté ?” Sans verbaliser, j’ai répondu que j’étais fatiguée. C’était sincère, j’étais à bout. Je l’ai invité dans ces énièmes soins… Et en deux semaines, j’ai vu des résultats visibles.

Le troisième cas, concernait des besoins pour lesquels, j’avais prié. A plusieurs reprises, le Seigneur me disait qu’il m’avait exaucée, il m’a même confirmé par plusieurs moyens. Mais comme je ne voyais pas la manifestation j’insistais. Un matin, je réunissais encore mon énergie pour prier, et doucement, le Saint-Esprit me dit : “ne prie plus pour cela, rends grâces.” Sur le champ, j’ai obéi, mais quelques temps me voilà encore en train de m’inquiéter.

 Un de ces quatre, assise à l’église. J’entendis : “tes besoins sont en train de me voler l’adoration que tu donnes à Dieu…” j’ai balayé cela. Le lendemain, assise à ma table pour travailler, j’entendis la même chose… C’était vrai, je ne pensais qu’à cela, comme si Dieu tardait pour mon compte et mes prières pouvaient lui mettre la pression.

Me voilà encore dans la repentance : « je suis désolée Seigneur 😭.  Je n’ai pas vu la chose venir, pourtant tu m’as parlé de plusieurs façons (en me rappelant certains faits.)  J’accepte de m’accorder avec la voie de la louange et l’action de grâces concernant ce point. »

Je témoigne que Dieu est Bon et Merveilleux.  Doucement, le Saint-Esprit m’a conduite à me détacher de ces besoins. C’est comme si un fardeau m’avait été ôté. Et c’est alors que j’ai commencé à expérimenter l’action de Dieu.

 Le Seigneur de me rajouter : Ton Père sait… en toute situation tant que tu n’adoptes pas la bonne attitude, tu ne verras pas la manifestation visible de l’exaucement.

Jésus a dit Matthieu dans 6 :33 que nous ne pouvons chercher deux choses à la fois.  Il y a forcément une qui deviendra la priorité, qui retiendra toute notre attention, qui occupera notre cœur. C’est le Royaume qui doit être l’objet de notre recherche et je pense que le Père nous l’a donné (Luc 12 :32), il faut maintenant collaborer avec le Saint-Esprit pour l’entretenir et le garder.

 La solution nous a été donnée dans Philippiens 4 : 6, c’est de faire connaître nos besoins au Père selon les différentes formes de prières que le Saint-Esprit nous inspirera, ainsi nous resterons focus sur le Royaume.

Nos besoins doivent être connus du Père sans en faire l’objet de notre recherche. Selon 1 Corinthiens 2 : 12, si nous avons une bonne communion avec son Esprit, il nous donnera les stratégies, la sagesse, les moyens pour avoir la provision qu’il a déjà disposée pour nous dans la tranquillité et le repos (Esaïe 30 :15).

Laissons-nous sonder par le Seigneur

L’idolâtrie ce n’est pas seulement se prosterner devant des idoles physiques. Mais c’est toute chose qui détourne notre regard de Dieu. Comme toute ruse de l’ennemi, l’idolâtrie est subtile. Nous pouvons dire de nos lèvres que nous adorons, servons que Jésus alors que notre cœur est chargé d’idoles, parfois même l’objectif de notre adoration ou service, c’est espérant qu’il nous récompense.

Nous sommes en fin d’année. C’est le moment où les cœurs peuvent s’appesantir, les espoirs s’effriter, la flamme, la vigueur, l’espérance qui les animaient en début d’année s’estompent sans vouloir se l’avouer… Car, ils ne voient ou ne célèbrent pas Dieu pour les attentes, les vœux formulés en début d’année… Le désespoir, le découragement, l’abattement, l’ingratitude, le manque de contentement, les blessures auxquelles on s’accroche, peuvent être des idoles dans nos cœurs.

Les Ecritures déclarent ceci : « Car l’Éternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui. (2 Chroniques 16 :9).

Je connais l’état de mon cœur, tu connais l’état du tien. Ce qui est intéressant, nous ne pouvons tromper Dieu, il pénètre chacun de nos cœurs pour voir s’ils répondent à cette parole👆🏾. Nous n’avons pas besoin d’attendre le nouvel an pour prendre de nouvelles résolutions.

Peut-être que tu n’as pas conscience des idoles qui se sont installées dans ton cœur, mais tu peux exposer ton cœur au Saint-Esprit en lui demandant de mettre la lumière sur toute idole consciente ou inconsciente.

Puis, repens-toi. Avec l’assistance du Saint-Esprit, abats-les comme dans le livre des rois, ou certains rois l’avaient fait.

2 Chroniques 14 :3-5 :

« Il fit disparaître les autels de l’étranger et les hauts lieux, il brisa les statues et abattit les idoles. Il ordonna à Juda de rechercher l’Eternel, le Dieu de ses pères, et de pratiquer la loi et les commandements. Il fit disparaître de toutes les villes de Juda les hauts lieux et les statues consacrées au soleil. Et le royaume fut en repos devant lui. »

L’attente de ce mariage, de ce travail, de cette promotion, de ce changement dans la famille, de cette entreprise, de ce ministère…Peut signifier un haut lieu dans ton cœur.

Une bonne disposition de cœur pour recevoir

 Fais toute la place à Dieu dans ton cœur, il veut communiquer son cœur à ton cœur pour le reste de l’année et la nouvelle année qui arrive. Permets-lui à de conquérir à nouveau ton cœur 😍😍. Permets-lui de trouver un bon endroit où il peut déposer ses profondeurs.

Décharge ton cœur afin de rétablir l’adoration de Dieu, pas pour qu’il te donne des choses, mais avoir une relation sincère avec lui… Dans laquelle tu peux dire : “Seigneur, même si je ne reçois pas ce que j’aurai voulu en cette année, je continue avec toi.”

Jésus est digne d’être aimé pour ce qu’il est : il est Dieu, il est notre Sauveur et Seigneur, notre Rédempteur, notre Avocat… il est digne de louanges et d’adoration. Nous devons être fiers de l’avoir comme Dieu et de lui appartenir. Il doit être notre partage, l’héritage délicieux, la belle possession qui nous est accordée. Il mérite d’être servi pour ce qu’il est (son cœur) et non pour sa main (ce qu’il peut donner).

Je prie afin que tu puisses trouver la lumière et l’orientation du Saint-Esprit au travers de tout qui a été dit. Mon désir est que ton cœur puisse recevoir les trésors divins et laisser sa gloire couler au travers. Au Nom Puissant et Merveilleux de Jésus-Christ. Amen !

Bonnes fêtes de fin d’année dans les bons soins du Seigneur ! Je vous aime énormément, mais Dieu encore plus !

A bientôt !

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !


 

 [HD1]

Yeri Audrey KAMBIRE

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤ Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄. Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice) La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍. Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍 Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts. Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies. Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi. Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts.
Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies.
Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi.

Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *