Exhortation

Le ” JE” de Dieu

Hello,

Les porteurs et porteuses de Vie ! Je vous souhaite en bonne santé et portant merveilleusement la Vie divine, elle vous va très bien,  gardez-la précieusement !

Certainement, nous avons reçu de belles promesses de la part de Dieu, qui souvent paraissent irréalistes ou pour lesquelles nous voulons la réalisation tout de suite et maintenant. Pourtant, entre le temps où nous entrons en connaissance de ses promesses et leur réalisation, il y a beaucoup de choses qui se passent. Peut-être que ça ne vous arrive pas, mais il y a eu des fois où j’ai voulu moi-même accomplir certaines promesses. C’est-à-dire que j’ai voulu faire les choses à ma manière parce que je trouvais le Seigneur trop lent. Est-ce que j’ai obtenu des résultats ?  Dans certains cas, oui. Mais des résultats qui m’ont causé du chagrin, du retard, des recommencements, des pertes de temps.

Des hommes de même nature que nous

Souvenons-nous du couple Abraham et Sara qui avait reçu cette grande  promesse : « L’Eternel dit à Abram : Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.  Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. » (Genèse 12 :1-2).

 Abraham avait immédiatement obéi au Seigneur. Mais les années passaient sans qu’il ne voie de fécondité dans son couple, alors que l’enfant était le canal par lequel il était censé se multiplier et être une grande nation. Dieu ne cessait de le rassurer par plusieurs moyens. Malheureusement, un jour, sa femme Sara craqua et donna sa servante Agar à son mari afin d’accomplir la promesse divine… Un enfant fut né, mais pas celui que Dieu avait promis. Le monde subit jusqu’aujourd’hui les conséquences de cet acte d’impatience.

C’étaient des êtres humains de même nature que nous, sujets aux mêmes doutes, questionnements, épuisement, impatience, lassitude… Heureusement que Dieu, notre Créateur et Père sait de quelle matière nous sommes faits et ne manque pas de nous secourir dans nos faiblesses et même racheter certaines de nos erreurs. Il en a fait ainsi avec Sara, en revenant 13 ans plus tard, pour lui donner ce qu’il lui avait promis. Elle a tenu dans ses bras le fils de la promesse, elle palpé de façon concrète la fidélité de Dieu. Abraham fut cette grande nation telle que l’Eternel le lui avait promis.

Dieu s’engage

Exode 3 :7-8 :

L’Eternel dit : J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel…

Ceci est un extrait de la discussion entre Dieu et Moïse, lorsqu’il lui apparut au buisson ardent en l’informant qu’il était le libérateur équipé pour ses frères asservis en Egypte. Avant que Moïse n’accepte le choix de Dieu sur sa personne pour accomplir cette mission, Dieu était déjà descendu, il avait accompli tout ce qu’il fallait pour que son peuple soit affranchi. Mais il fallait Moïse pour manifester cette bonne œuvre. Il n’a pas échoué, car Dieu avait déjà réussi cette libération depuis son trône.

Matthieu 4 :18-20 :

Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs.  Il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.  Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent.

Là, il s’agit de Jésus avec ses premiers disciples. Ces hommes lui avaient fait confiance sur parole en laissant leur entreprise de pêche pour le suivre dans son ministère terrestre. Ce n’est que trois ans et demi après la glorification du Seigneur qu’ils ont véritablement manifesté cet appel de pêcheurs d’hommes. En cours, il y a eu beaucoup de choses. Le Messie leur a appris comment pêcher un collecteur d’impôt, une prostituée, un aveugle, un religieux, un païen, un lépreux, une femme adultère, et bien d’autres choses. Pierre qui était désigné comme leader de l’Eglise a même renié Jésus.

A sa résurrection, le Seigneur est parti à sa recherche. Peut-être qu’il avait oublié ce qu’il lui avait dit au début, mais Christ ne pouvait l’oublier, car cela signifierait se renier lui-même. Pendant trois ans et demi, il a investi en lui. A la pentecôte, après le baptême du Saint-Esprit, ils étaient enfin pleinement habilités pour cette œuvre divine. Pierre a jeté le filet (il a prêché Christ),  et au moins 3000 personnes reçurent Christ. Certainement, ce jour il devrait écraser quelques larmes de reconnaissance de la fidélité de Dieu…

Retenons que quand Dieu dit : « JE » il engage sa personne en prenant toute la responsabilité.

 Je m’amuse souvent à répertorier ces genres d’engagements de Dieu, tout au long de la Bible :

Je te donnerai des trésors cachés, des richesses enfouies, afin que tu saches que je suis l’Eternel qui t’appelle par ton nom, Le Dieu d’Israël. (Esaïe 45 :3)

Je vous remplacerai les années qu’ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, ma grande armée que j’avais envoyée contre vous. (Joël 2 :25)

Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. (Josué 1 :5)

 Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas. (Esaïe 43 :2)

Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.  Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,  et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28 :18-20).

C’est tellement rassurant et apaisant !  Lorsque je m’agite un peu trop ou essaie de tout contrôler, le Saint-Esprit me rappelle le « JE ». En me disant que je suis en train de vouloir le remplacer dans son rôle, et cela me permet de lâcher prise, chose qui n’est pas toujours évidente.

Ce n’est pas quand on naît ou reçoit Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur qu’il commence à réfléchir à quoi on peut bien servir. Le Seigneur a tout préparé d’avance. Quand il nous fait une promesse ou nous révèle un projet, soyons surs, ce n’est pas à dire qu’il sollicite notre expertise. C’est pour cela, généralement, il nous montre la fin des choses. A Joseph, il lui avait montré dans une vision qu’il règnerait, c’était le produit fini. Cependant, il ne lui avait pas montré tout ce qui se passerait en cours pour qu’il arrive au trône. Parce que, quoi qu’il se passe, le résultat final se manifestera. Les épreuves, les erreurs, les obstacles…ne peuvent contrecarrer le plan de Dieu pour nos vies. Il nous rassure que ce sont des projets déjà formés (Jérémie 29 :11 ; Ephésiens 2 :10).  Qui peut déformer ce que Dieu lui-même a fait de ses propres mains ?

Collaborer avec le Faiseur de promesses

Ce n’est pas à dire que nous devons nous asseoir oisivement ou passivement pour que Dieu descende en personne ou fasse descendre les choses. Mais nous devons rester en communion avec lui par le Saint-Esprit. C’est de là que tout part. Dans la communion nous l’aimons pour qui il est, non pour juste chercher l’accomplissement des promesses. C’est ainsi que par le Saint-Esprit, il nous dévoilera ses plans, étape par étape et les moyens de leur accomplissement (1 Corinthiens 2 : 9-12).

Il pourra vous inspirer de reprendre les études, d’apprendre une nouvelle langue, de développer une nouvelle compétence, d’adopter de nouvelles et bonnes habitudes, de lire tel livre, d’entrer en contact avec telle personne, de commencer telle activité, de se déplacer dans tel endroit, de persévérer dans telle voie, de renoncer à telle autre… Il peut nous conduire au travers de sa Parole à reproduire certains projets en adéquation avec notre contexte… Tout plein de choses.

Par ailleurs, le tout n’est pas de connaitre les desseins de Dieu pour nous, il faut aussi que nous les vivions avec lui en acceptant ce qu’il nous dit dans (Psaumes 32 :8).  Nous avons besoin d’instructions, de conseils, de suivre la bonne voie, et surtout de ses regards bienveillants sur nous qui nous ramèneront avec amour, jusqu’à ce que nous atteignions la ligne d’arrivée.

En rédigeant cet article, j’ai pensé à vous, à nous qui sur le chemin de la destinée, connaissons des moments d’impatience, de doute, qui avons fait ou faisons des erreurs… Dieu est fidèle, il fera exactement ce qu’il nous a promis. Repentons-nous là où il faut et revenons au Seigneur en acceptant de le laisser faire ce que lui seul sait bien faire. Puisse cet article vous apporter inspiration et consolation.

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !

Yeri Audrey KAMBIRE

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤ Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄. Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice) La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍. Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍 Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts. Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies. Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi. Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts. Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies.
Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi.

Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *