C'est mon histoire

Le Père Excellent et Parfait

Je suis Léna, j’aime bien ce pseudo tiré de Hélène qui est d’ailleurs le plus connu. Je vous partage une partie de mon témoignage.
Je suis issue d’une famille de 10 enfants dont je suis la neuvième. J’ai grandi au Tchad où mon père était diplomate. Après quelques années, il décède brusquement quand j’avais 6ans laissant un très grand vide dans la famille. Ce vide ne pouvait être comblé que par une personne plus excellente, et parfaite même je dirai.


En effet, après les obsèques de mon père, l’Etat Congolais nous a demandé de patienter au Tchad le temps qu’il, prépare notre rapatriement, chose qui nous a valu plusieurs décennies
d’attente.
C’est pendant ces longs moments d’attente que j’expérimente la vie d’une orpheline de père naturel mais ayant Dieu pour Père.
Papa avait fait un bon choix de vie en la personne de maman qui est une brave femme, c’est le meilleur cadeau qu’il nous a laissé. Ma mère ne nous a jamais montrés d’autre appui que Dieu.

Ma mère nous a confiés au Père Céleste

Elle s’est battue en menant quelques activités génératrices de revenus qui, d’ailleurs étaient toujours insuffisantes pour combler nos besoins quotidiens. Car, papa travaillait pour nous
assurer un certain train de vie. Donc, il était impossible de penser qu’elle puisse y arriver toute seule avec ces activités. En plus, nous étions 8 à l’époque à être encore sur les bancs d’école. Mais, nous avons normalement tous continué le cursus scolaire, aujourd’hui, nous sommes tous instruis, par la grâce de Dieu. Maman ne cessait de nous dire ceci : « Mes enfants, moi votre mère je ne connais qu’un seul Dieu : celui que nous prions, l’Eternel Dieu.
Je vous montre une seule voie : attachez-vous à ce Dieu qui est capable de vous donner un avenir meilleur. Je suis incapable de vous donner tout ce dont vous avez besoin. Craignez Dieu ; et restez lui fidèles. »

Cette parole de maman qui ne cessait de résonner en moi pendant des moments de difficulté. En plus, ce sont des paroles m’ont accompagnée jusqu’au mariage et je ne peux m’en
détacher. C’est ainsi qu’elle a commencé à nous encourager à suivre Jésus très tôt, et elle-même était un très bon exemple. Je me rappelle que, très tôt à mon réveil, je trouvais très souvent ma maman, soit sur ses genoux près d’un sofa entrain de prier, soit assise entrain de méditer la Bible, qu’elle aimait tant lire avant de continuer au programme matinal de l’église. Je l’entendais rappeler à Dieu qu’il était notre Père sans lequel nous étions perdus.

Je l’ai personnellement expérimenté
Le Seigneur a tenu compte des prières de notre mère, il nous a éduqués ; il nous a instruis. En dehors de la provision financière et matérielle, la paternité de Dieu s’étend à tous les aspects de la vie qu’un père est sensé toucher (spirituels, émotionnels, physiques…) Je l’appelle Père Excellent et Parfait. Il va au-delà de ce père naturel, même après milles et un sacrifice reste imparfait. Cela veut dire, quand bien même nos pères sachent nous donner ce qui est bon. Ils restent méchants, à cause de la nature humaine corrompue par le péché. D’ailleurs,  la Bible nous rappelle cette imperfection dans le livre de Matthieu 7 :11 :
« Si donc méchants que vous l’êtes-vous savez donner des bonnes choses à vos enfants à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera -t- il de bonnes choses àceux qui les lui demandent. »
J’entends souvent dire que la responsabilité de l’éducation revient à la mère et la provision financière au Père. Mais la responsabilité paternelle de Dieu répond à toute forme
d’exigence, à tout type de besoin.

Un orphelin n’a pas seulement besoin d’un pain quotidien ou d’instruction, il a aussi besoin d’affection, d’une oreille attentive, d’une couverture spirituelle et physique. Et Dieu a su me donner toutes ces choses. Il a été pleinement Père et même bien plus. Je ne me souviens pas avoir pleuré sur le nom de mon défunt père en disant par exemple : « Papa si tu avais été là je n’allais pas souffrir ainsi. ». Maman y a énormément contribué, car elle n’a cessé de me répéter que j’avais un Père dans le ciel. Cette vérité s’est solidement établie en moi, elle est si profonde que je ne sais pas comment l’expliquer. Je n’envie pas ceux qui ont leur père. Moi-même je ne sais pas comment Dieu a détourné mon attention de ce vide naturel. Il est vrai que j’ai connu le rejet, comme la plupart des orphelins, certaines souffrances communes aux orphelins. Des difficultés  j’en ai rencontrées de très alarmantes, cependant,
j’ai appris que j’avais un Père invisible en qui je pouvais me confier, et qui pouvait me protéger tant spirituellement que physiquement. Il était avec moi dans le feu, aspirant la
chaleur par sa présence.

Un père naturel n’a pas la capacité de guérir un cœur brisé, ni encore le consoler, même s’il peut compatir à sa façon, il reste limité. Dieu a pleinement joué son rôle de Père de dans ma vie. Certainement, j’aurai l’occasion de parler plus en profondeur de l’amour de Dieu dans ma vie. Parce que je vis Dieu aussi comme un intime avec qui je peux partager mes moindres secrets même les préoccupations qu’une femme peut avoir.
Au fil du temps, je ne parlais plus à Dieu de manière mécanique, je me suis engagée à vivre ma propre expérience. Plus, je l’expérimentais, plus je grandissais. J’ai pris conscience par mon vécu que la paternité de Dieu n’était pas une information de la Bible ou de ma mère :
mais une vérité accessible pour tous ceux qui le désirent et en ont besoin. Je suis entrée dans la pleine révélation de ce que Dieu est pour moi par son Esprit, car avec l’Esprit de Dieu, on comprend toujours mieux et parfaitement. Je marche pleinement dans cette révélation qui m’éclaire et m’accompagne.

Dieu est mon Père 
Aujourd’hui il serait difficile pour moi de croire encore que je suis orpheline. Car chaque jour et jusqu’ à mon dernier souffle ; je sais que Dieu est l’Excellent Père que devraient avoir même ceux qui ne sont pas orphelins.
Merci à toi Père, pour tout ce que tu as été et restera pour ma famille et moi, ainsi que pour ma descendance.

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Adoratrice de l’Eternel ; je suis une amoureuse du Saint Esprit et de sa parole .
Je me dispose à lui pour ma génération, afin de lui être utile à travers tous les dons qu’il a mis en moi.

1 commentaire

  1. Sarah faith a dit :

    J’ai eu un père aimant’ je dirais même deux pères tous les deux jumeaux habitaient dans la même maison chacun avec sa famille respecrive mais ils nous ont fait grandir dans l’atmosphère qu on avait droit à deux papa . Celui était vrai car l’un était la complémentarité de l’autre .
    J’étais choyée aimée… mais leur mort a laissé un grand vide en moi .

    En vous lisant vous avez éclairé un de mes problèmes et vous en avez donné une solution .
    Que le père d’amour et de bonté demeure à jamais Notre père aimant et présent.
    Demeurez bénies .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.