C'est mon histoire

Ma quete de paix intérieure

Hello,

Les porteurs-porteuses de vie ! vous vous portez bien je souhaite !

Décembre : mois d’actions de grâces, de bilan et de perspectives.

Ma soif de paix

En m’adonnant au bilan de ces cinq dernières années, c’est à dire de 2016-2021, je me suis rappelée d’un point important. En effet, le 1er Janvier 2016, timidement, je présentai mes vœux et prières, au Seigneur. L’un des plus importants était : la paix du cœur. Je m’en rappelle comme si c’était hier.  C’était sincère, je ne voulais pas plus, et j’étais prête à tout donner pour l’avoir.  

Euh oui ! la paix intérieure était une denrée rare pour moi. Je ne pouvais pas croire que je peux passer une semaine, un mois tout entier sans pleurer de chagrin ou même sans raison… Je garde encore la feuille sur laquelle, j’avais écrit ces vœux. Et, c’est avec reconnaissance que je prends plaisir à la relire, parce que le Dieu qui écoute la prière, m’a exaucée, en étanchant mon âme assoiffée de paix.

 J’ai répondu à cet appel de Dieu :

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : SI QUELQU’UN A SOIF, QU’IL VIENNE A MOI, ET QU’IL BOIVE.

Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. (Jean 7 :37-38)

N’est-ce pas étrange que Jésus lança cet appel lors d’une fête, de surcroît le dernier jour !  Qui dit fête, dit boisson à gogo. Personne ne peut sortir assoiffée d’une fête, sauf si elle refuse de boire. Mais le Seigneur avait vu le réel besoin de ces personnes réunies, il avait leur solution. C’est ainsi qu’il leur lança l’invitation.

 Bien que certaines prouvaient refuser de la boisson parce qu’ils en avaient assez bu… D’autres essayaient d’égayer les autres ou de paraître sous leur beau jour… Il y avait une réelle soif en elles, qu’aucune boisson humaine ne pouvait désaltérer.

 Il y avait des personnes qui avaient soif d’amour, de paix, de joie, de quiétude, de justice, de réconciliation, du vrai pardon, d’un sens à leur vie, d’un bon berger, de mariage, de réussite, de succès, de renommée, de délivrance, de liberté… Toutes les sources auxquelles, elles avaient bu n’ont pu les satisfaire.

Quelle eau bois-tu ?

Crédit photo: pixabay

Jésus l’avait déjà expliqué à une femme qui buvait de l’eau de la tromperie. Elle était à son sixième homme, qui d’ailleurs n’était pas le sien. Lorsque le Seigneur l’a rencontré, il discerna sa soif intérieure, qu’elle essayait de combler par des relations amoureuses. Dans leurs échanges :

Jésus lui répondit : QUICONQUE BOIT DE CETTE EAU AURA ENCORE SOIF ; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. (Jean 4 :13-14).

L’eau de l’impudicité, de la gloire, des biens matériels, de la drogue, de l’alcool, des personnes de bonne humeur, de la popularité, ou quoi que ce soit ne peut te désaltérer. Je sais de quoi je parle. Avant que je ne boive à la source divine, quand je manquais de paix, j’essayais de boire à la source du sexe, de l’alcool, d’une bonne musique, de récolter des « j’aime » et de beaux commentaires, soit en postant une belle photo, soit un post qui m’attirera l’empathie.

Mais seule, face à ma réalité, ma soif revenait. Jusqu’à ce que je rencontre le prince de paix qui m’a fait boire à son puits. Ah ! il est l’eau vive dont mon âme avait besoin, et tant que je ne le trouvais pas, je restais assoiffée. Dès lors, je peux témoigner de ce que c’est la vraie paix, par le Saint-Esprit, car

Il a satisfait l’âme altérée, Il a comblé de biens l’âme affamée (Psaume 107 :9).

De quoi as-tu soif ? Tes sources tout au long de cette année se sont avérées insatisfaisantes ? tu peux imiter l’exemple de cette femme qui dit :

Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. (Jean 4 :15)

Prions :

Seigneur, donne-moi de l’eau de la paix, de la joie, de la justice, de l’amour, (Indépendamment des circonstances extérieures), de la patience, de la pureté, de la sanctification, de l’honnêteté, de l’assurance, (nomme ton besoin). Afin que je ne retourne plus aux puits qui m’épuisent et altèrent mon âme.

L’eau que Jésus te donnera éteindra les autres soifs en toi, et sera une source de bénédiction pour arroser les autres. Je t’en supplie, ne termine pas l’année sans présenter ta soif à Jésus-Christ, et ne te prive pas de l’eau vive qu’il a,  à te donner.  

Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n’a pas d’argent ! (Esaïe 55 :1).

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers; de ceux qui aspirent à vivre une nouvelle vie... Etre ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques; annoncer l'espérance d'un avenir meilleur aux laissés pour compte..., afin de leur partager l'amour de Dieu qui répare les vies. Et leur apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.

Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤ Et je m'y prépare.

Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.