Bibliothèque

Overcomer (II)

La compétition 

La famille de John s’est beaucoup investie en Anna sur plusieurs plans afin de l’aider.

Le père d’Anna a été un grand soutien aussi pour John, Thomas qui était nouveau dans la foi, a vite compris la vie en Christ notamment sa source et son identité. Tandis que, John, avait inversé l’ordre des choses.

La grande complétion de « cross- country » est enfin arrivée, c’est vrai que depuis, lors Anna a fait des progrès. Mais cette fois ci, elle fera la compétition avec son père, toujours hospitalisé. Comme le père d’Anna a été athlète, il connait les règles du jeu ainsi que la piste que les coureuses doivent emprunter.
Un enregistrement que notre petite adolescente écoute tout au long de la compétition, je vous donne quelques propos de son père : « Anna, c’est ton père, je vais faire chaque foulée avec toi… Nous allons gagner… Anna, tu es ma plus grande bénédiction, l’exaucement à mes prières… Je loue le Seigneur de me permettre de retrouver ma fille… Je t’aime Anna… Je suis fière de toi… » C’est la première fois qu’Anna entend ces genres de paroles, quoi de plus galvanisant pour elle.
C’est ainsi, qu’elle devient vainqueur de la compétition, elle qui n’a jamais remporté de victoire. Elle amène la médaille à son père à l’hôpital, en le félicitant d’être le meilleur coach qu’elle a eu… Et le meilleur papa en six semaines.

L’héritage

Thomas est finalement rentré dans la patrie céleste, mais il a fait des audio pour chaque anniversaire de sa fille jusqu’au trentième. Voici le contenu de ses 21 nièmes anniversaires : « Anna, Dieu t’aime et je t’aime aussi. »
Anna ne souffre plus de crise identitaire car elle connait Dieu comme son père, elle sait qu’elle est aimée. Anna le confesse à qui veut l’entendre que c’est le créateur qui définit sa créature. Donc elle, Anna, est aimée, désirée, choisie, Par Dieu.

Ce que je retiens :
L’amour de Dieu fait des merveilles, la connaissance de sa source permet de se découvrir. Il est important de faire la paix avec son passé pour profiter du présent.
Je me suis retrouvée, à quelques moments dans ce film, mais cette fois ci, face à certaines scènes, les larmes n’ont pas coulé parce que je suis guérie de ces blessures. je sais que Dieu m’aime et est avec moi. Devant d’autres, les larmes ont coulé parce que cet amour divin et merveilleux qu’Anna vivait, je l’expérimente chaque jour.
Comment, je sais que je suis guérie ? Parce que les souvenirs reviennent sans amertume et sans douleur, les larmes ne coulent plus. C’est la preuve que l’expertise du Guérisseur divin est efficace. Le Saint Esprit accomplit parfaitement son œuvre de consolation.

« Overcomer » est tiré de ce verset : « qui donc est vainqueur du monde ? Seul celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu. » (1 Jean 5)

Je te laisse le commentaire d’une sœur avec qui j’ai partagé le film :

Shalom bien aimée ! Je viens de visionner une seconde fois le film Overcomer mais en compagnie de mes filles. La partie où Anna est entrain de courir tout en écoutant les instructions et encouragements de son père, reflète le thème du jour que Papa K. Nous a enseigné. En effet, Anna était en communion avec son père et obéissait aux instructions qu’il donnait, et elle a remporté la coupe. C’est la communion avec le Saint Esprit et l’obéissance à ce qu’il nous dit qui donne de grandir, et la victoire finale est certaine. C’est le coach et c’est lui qui connait le chemin de la victoire. Merci encore pour ce film. Les demoiselles chez moi ont bien apprécié. Bon après dominical.

Partage avec nous aussi ton commentaire aussi ! Apprenons ensemble. Merci

 

Vous avez ratez la 1ière: Overcomer (I)

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *