Exhortation

Pas de vision, pas de frein

Hello,

Les porteurs et porteuses de Vie !

Il y a quelque mois, dans un temps d’enseignement, ce verset a retenu mon attention et j’en ai fait un objet de méditation. Je vous le partage en différentes versions :

Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; Heureux s’il observe la loi ! (Proverbes 29 :18 ; Louis Segond)

Lorsqu’il n’y a plus de vision d’avenir, un peuple vit dans le désordre. Heureux alors est l’homme qui obéit à la loi. (Français courant)

Quand il n’y a plus de révélation divine, le peuple se laisse aller. Heureux celui qui obéit à la Loi de Dieu (La Bible du semeur)

Quand personne ne prévoit l’avenir, le peuple vit dans le désordre. Mais celui qui obéit à la loi est heureux. (Parole de Vie)

La vision, la révélation de l’avenir, des projets de vie, est ce qui peut aider une personne à avoir de la retenue. A savoir diriger sa vie dans la réalisation de ses objectifs.

 Être sans frein : c’est être sans retenue, sans limite, croire qu’on peut tout faire tout de suite, faire toutes sortes de folies et pouvoir s’en vanter comme des prouesses. Alors que cela peut négativement impacter le reste de notre vie. Ce qui peut nous aider à nous discipliner, à se mettre des limites, c’est notre vision de l’avenir.

Ou te situes-tu ?

Il y a certains jeunes gens (garçons et filles) qui ont détruit leur jeunesse parce qu’ils n’avaient pas de vision. On leur a fait croire qu’il fallait profiter de sa jeunesse, sans leur montrer la bonne voie, parce qu’on peut bien faire un bon usage de cette période vigoureuse et énergique de notre vie. Il y en a qui se sont retrouvés avec des maladies incurables, des addictions, et toutes sortes de choses et, aujourd’hui, certains sont des adultes amers qui détestent en la jeunesse présente tout ce qu’ils n’ont pas pu être.

Quelqu’un qui se voit président dans 10 ans, 20 ans, ne peut se permettre d’abîmer ses poumons avec des drogues et d’autres boissons associées.

Quand on n’a pas de révélation de son identité, de ce que Dieu nous destine à être et faire, on pense qu’on peut se marier avec n’importe qui, parce que l’horloge biologique tourne. Mais quand on a une vision, on se permet de discerner, de voir la vie à deux avec cette personne dans 10, 15, 20 ans…De sonder même ses projets de vie. Est-ce qu’on peut faire bon ménage ?

Quand nous n’avons pas de vision sur sa personne, son corps, la façon dont Dieu nous voit. On peut se permettre de s’habiller comme on veut, quitte à nous mettre dans des situations que nous ne pouvons gérer.

Quand nous n’avons pas de vision sur la famille, on se convainc qu’il est possible de se trouver un géniteur pour faire un enfant, parce l’âge avance. Mais quel égoïsme ! Tout enfant a droit à une famille saine où s’épanouir. Et Dieu tient beaucoup à la cellule familiale, la preuve qu’il n’a pas laissé Marie, la mère de Jésus, être une mère célibataire.

Quand on a une vision, on prend au sérieux son cursus scolaire, académique ou toute formation. On se donne les moyens de bien étudier, d’être le ou la meilleure. On ne se permet pas de prendre l’argent de la scolarité pour se payer des choses secondaires. Car on vise quelque chose, on a un but. Observez ceux qui cherchent des bourses d’études, ils ne se permettent pas d’être moyens. Ils voient le pays où ils veulent partir étudier, et pour cela, il faut être le meilleur.

Quand on a un avenir, on ne traîne pas avec des gens qui sabotent nos valeurs, qui nous méprisent, parce que nous ne sommes pas comme eux. On ne traine pas avec ses amies qui disent qu’être encore vierge, c’est ringard et qui nous poussent à nous souiller pour leur prouver quelque chose. Elles n’ont pas de vison pour leur vie.

Quand nous n’avons pas de vison, on pense qu’on peut profiter d’un homme marié. Alors que c’est lui qui profite de toi en te faisant perdre du temps et de l’énergie. Si on a une vision de soi, mariée avec un homme qu’on peut être fière de présenter aux autres, face aux avances et propositions d’un homme marié, tu dois pouvoir lui dire : j’ai une vision. Je suis appelée à me marier, à être mère de famille et non à me voir comme une maîtresse qu’on ne peut assumer. Je ne peux me permettre de compromettre cela, au risque de rater la personne avec qui je peux construire cette vision.

 Lorsqu’on a une vision, on y investit, on y travaille, on se discipline.

Il y a quelques mois, une sœur m’a écrit pour dire qu’elle a fini d’écrire son manuscrit, et voulait que je lui fasse une relecture. Cette sœur, cela faisait des mois que je ne la voyais plus sur les réseaux sociaux. Elle a carrément désactivé son compte Facebook. C’était pour se concentrer sur cette vision de livre. Il lui fallait mettre des limites pour mieux gérer son temps et son énergie. Et elle est revenue avec un résultat.

La vision nous donne un sens de priorités.

En 2016, j’avais désactivé mon compte Facebook, j’avais goûté Dieu, je voulais en savoir plus sur Lui. J’avais connu la popularité de Facebook, j’étais une accro de ce réseau… mais le Seigneur m’en a délivrée, parce qu’il m’avait montrée une vision qui nécessitait des temps de qualité avec lui. Perdre la côte sur Facebook pour gagner avec lui. C’était le moment tout feu tout flamme, je voulais, publier sur Dieu. Mais à un moment, j’ai été conduite à supprimer des choses, à faire des réajustements. Quand j’y revenais en 2017, j’avais un message solide qui donne la Vie et la Lumière.

 A la même période de 2016, après avoir regardé un feuilleton. J’ai dit aux autres : c’est la dernière fois que je regarde un feuilleton. Je vais convertir ces temps à prier, à chercher le Seigneur.  Et jusqu’aujourd’hui, je ne regarde pas de feuilleton, je n’ai d’ailleurs pas de télé.

Fin 2018, jusqu’en 2020, je n’étais plus active sur Facebook. Le Seigneur m’avait soufflé la vision du blog, j’avais besoin de prendre du temps pour en savoir plus, je suis revenue avec le blog. Et je peux témoigner que Dieu est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Sans doute, ce sont mes instructions personnelles, mes restrictions, des choses qui conviennent à la vision avec laquelle je cours. Ce n’est pas une doctrine, et le Seigneur ne te demandera peut-être pas les mêmes choses.

Quand on ne voit pas l’avenir, on vit dans le désordre, c’est ainsi que l’on retrouve des gens qui commettent des choses abominables, et disent qu’ils n’ont rien à perdre. Parce qu’ils ne voient rien dans le futur. Je ne peux me permettre de vivre dans le désordre, parce qu’il j’ai un avenir qui va  jusque dans l’éternité. J’ai des comptes à rendre à mon Créateur. Par conséquent, il est très important d’avoir Dieu comme vision, il sera notre limite, retenue, discipline.

Je ne peux faire du péché un style de vie, car je risque de rater le ciel. La vision du ciel me met des limites. Je sais, je crois et j’ai conscience que : Je suis née pour un but, une mission. Il est à la tête de ma liste de priorités, à mes yeux il n’y a rien de plus important que cela. Mes efforts, ma concentration, mes prières, mon argent, mes rêves vont dans cette direction. Je veux qu’à la fin de tout, le Seigneur me regarde dans les yeux, et me dise ” Bonne et fidèle servante”.

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !

Yeri Audrey KAMBIRE

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤ Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄. Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice) La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍. Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍 Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts. Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies. Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi. Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.

Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.

Je partage avec Dieu, le besoin de voir toute personne Le vivre comme le Bon et Responsable Père, par essence et par excellence🤩🤩. Il l'est réellement. C'est pour cela que j'aime Le partager avec les autres tel que Sa Parole Le présente, et cette Parole expérimentée au travers des témoignages: Vivre la plénitude de la Vie Divine en Jésus-Christ, voici la vraie richesse.😍

Humanitaire dans l'âme, je vois l'humanité et j'élève la voix pour la cause des délaissés, de l'indigent et du malheureux . Par et avec ma voix, je milite pour leurs causes et intérêts.
Ma voix parle: L'amour de Dieu répare les vies.
Je pense que c'est ce que Jésus aurait fait à ma place... Alors qu'il le fasse au travers de moi.

Je sers à la section communication et plaidoyer d'une organisation humanitaire de la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *