Sur le chemin de la vie...

Préservons l’essentiel

Hello, mes très chers porteurs et porteuses de vie !

J’espère que vous allez au rythme de Dieu ! C’est le bon rythme, attachez-vous y.

Nous sommes dans la catégorie : « sur le chemin de la vie », dans cette catégorie, on se partage les expériences sur lesquelles le Saint-Esprit s’appuie pour nous éduquer. J’aime dire que le Seigneur m’éduque, au-delà des mots, c’est une vérité et une réalité que je vis. Lorsque nous permettons à Dieu de nous prendre en charge, il refait notre éducation, le Saint-Esprit nous éduque comme des princes et des princesses afin que nous fassions la différence.

La robe convoitée

 Un jour, je suis allée au marché avec ma sœur pour acheter des habits. J’ai choisi deux robes que j’aimais. Il se trouvait aussi que ma sœur voulait une des robes, nous avons donc passé un accord : ma sœur m’a proposée qu’on échange la robe avec une autre de ses robes que j’aimais bien. Et j’étais d’accord.

Mais après le marché conclu, il y a une révolte qui a pris racine en moi. Le diable aime ce genre d’occasion où il nous inspire ses mauvaises pensées pour nous dérober notre paix. Rappelons que son seul but est de voler, détruire et égorger. (Jean 10 :10). Je me suis sentie lésée, sur le champ, j’ai fait des critiques désagréables à ma sœur, et  cela a dégénéré, elle a fait ressortir la  robe que  j’ai reprise en lui remettant également la sienne.

Cependant, quelque chose avait pris racine, a grandi  et porté  du fruit dans nos cœurs. L’atmosphère entre nous était très tendue pendant des semaines, toutes les deux nous avions souffert de cette situation.

Heureusement que le Seigneur est bon et sait nous racheter de nos erreurs. Un jour, j’ai été conduite à aller vers ma sœur pour lui dire ce que j’avais sur le cœur en lui demandant pardon. Elle a été réceptive en  faisant la même chose.  Ce jour,  ma sœur et moi avions franchement parlé et nous nous sommes sincèrement  pardonnées, puis nos relations se sont renforcées. C’est à partir de ce moment que j’ai compris l’importance  de prier pour mes relations afin que Dieu y veille.

Elle n’en valait pas la peine

L’année dernière alors que je faisais le tri dans ma garde-robe, j’ai enlevé la dite  robe pour offrir à quelqu’un. C’est là que le Saint-Esprit m’a enseignée : si ma relation avec ma sœur s’était détériorée à cause de cette robe de 1500 F CFA que j’ai fini par donner, nous aurions perdu beaucoup.

 Dans nos vies, il y a des personnes, des choses, des relations que j’appelle l’ “essentiel ” qu’il faut préserver. Cette volonté de s’appliquer à protéger nos biens essentiels exigera souvent qu’on renonce à notre égo, à nos intérêts afin de ne pas perdre des choses dont nous  ne sommes pas surs de récupérer.

 Cette robe était une chose éphémère et périssable.  Même si je ne l’avais pas donnée, à un moment, elle serait démodée, elle pouvait ne plus m’aller soit par une prise de poids soit une perte de poids ou encore s’abimer pour une raison pour une autre.  En plus, après cela, j’ai eu d’autres robes plus belles et que j’ai apprécié plus que l’autre.

Peut-être comme moi, par manque de sagesse, tu as ou es sur le point de sacrifier une relation au profit d’une chose qui n’en vaut pas la peine, je prie que tu sois flexible à la voix de Dieu pour t’aider à récupérer la situation. Au nom Puissant de Jésus-Christ. 

Sur le chemin de la vie, veillons à ne pas perdre les choses essentielles au profit des choses périssables.

 Il y a des personnes ou des choses que j’appelle dons ou bénédictions que nous recevons généreusement de la part de Dieu. Ces bénédictions qui peuvent être des relations, des valeurs,…, nous ne pourrons jamais les acheter quel que soit l’immensité de notre richesse. Donc il est important de préserver l’essentiel.

Alors que j’écris cet article, c’est avec peine que je pense à ces jeunes filles, et même des jeunes hommes qui ont sacrifié soit leur virginité ou leur âme pour un téléphone qui venait d’être sur le marché, quelques mois plus tard un autre téléphone plus performant est sorti. Ils étaient obligés de donner encore plus afin d’être à jour.

Si, aujourd’hui tu sacrifies ta virginité pour le dernier IPhone, une maison ,des mèches, une moto, une voiture ou n’importe quelle autre chose qui peut se casser, tomber en panne, qu’on peut te voler, se dévaluer, s’abimer, te dégouter même plus tard … Qu’est-ce que tu donneras pour le dernier IPhone, pour la nouvelle voiture ou la nouvelle chose qui fera la tendance ?

Par conséquent, avant d’échanger quelque chose de si vitale et éternelle, réfléchie voir si elle est vraiment monnayable ? Est-ce qu’on peut racheter cette personne ou cette chose, cette valeur, ce principe, cette bonne éducation sur le marché ?

 Réfléchis, un jour, si tu deviens riche, tu peux t’acheter toutes ces choses pour lesquelles tu as sacrifié les choses précieuses. Mais  si tu vas vers la personne à qui tu as vendu tes biens précieux, pourrait-elle te rendre ta virginité, ton âme ? Je ne pense pas, quelle que soit la bonne volonté de cette personne,  parce que ce sont des choses qui n’ont pas de prix pécuniaires. D’où l’importance de prendre en compte et de faire bon usage de cette sagesse du Seigneur Jésus:

«  Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent. » (Matthieu 7 :6)

Avant de compromettre ton salut en Jésus  pour une relation ou un potentiel mariage, un travail, une opportunité, un avantage financier… Pose toi la question suivante : est- ce que cette chose a-t-elle une valeur éternelle ? Est- ce que si un jour, je  meurs, et que je me présente devant Dieu, je pourrai me justifier pour dire que cette chose avait plus de valeur que le salut ou mon âme qu’il m’a donné ?

Sur le chemin de la vie avant de sacrifier l’éternel pour le périssable, répondons d’abord  à cette question du Seigneur Jésus-Christ :

« Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? Que donnerait un homme en échange de son âme ? » (Marc 8 :37-38)

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Daffe S. Raoul a dit :

    «Il n’ya pas de plus grand AMOUR, que de donner sa vie pour ceux qu’on AIME».
    A travers ce Blog, cette plateforme, ce restaurant, c’est de L’AMOUR que TU nous partage. L’AMOUR que DIEU par JÉSUS, a pour TOI, et donc L’AMOUR que TU as pour NOUS. Car comment peux TU donner si TU n’as reçu, et pourquoi donner AUTANT si ce n’est de L’AMOUR…!!? SOIS BÉNIE encore PLUS, et GLOIRE À DIEU…🙏🏾👑

    1. L’amour de Dieu est merveilleux. On ne peut jamais le recevoir et le garder exclusivement pour soi.
      Merci beaucoup d’avoir lu l’article et merci pour l’amour que tu manifestes Raoul ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *