Exhortation

Que fais-tu repasser dans ton cœur?

Hello, 

Porteurs et porteuses de Vie. Ravie de vous retrouver ! ❤

Récemment, j’ai fait une publication sur Facebook en ces mots : « change la donne : au lieu de tes inquiétudes, fais repasser continuellement les bontés de Dieu dans ton cœur. » Qu’est-ce que tu fais repasser en ce moment dans ton cœur ? Quel est le résultat de cette médiation ? Parce que ce qu’on fait repasser dans notre cœur produit des résultats soit de l’assurance, la joie, la paix, la tranquillité, le repos… Soit la peur, la dépression, l’amertume.

 

Les promesses de Dieu donnent la vie

J’ai déjà écouté le témoignage d’un homme qui m’a impactée. En effet, le prédicateur qui le donnait dit qu’il l’avait trouvé dans une des églises, ce monsieur dégageait une grande humilité. C’est alors que son pasteur lui dit que c’est un homme très riche qui prenait en charge le salaire d’un certain nombre de fonctionnaires de son pays. En poursuivant avec le témoignage de ce riche homme d’affaire. Plus jeune, le Seigneur lui avait fait de grandes et belles promesses de prospérité financière. Cependant, il arriva une guerre dans son pays qui fit beaucoup de dégâts au point où celui-ci se trouva sous des débris de terres, enfoui au sol. Il dit qu’il passa deux jours sans dormir, s’il essayait, il mourrait. Mais une seule chose le  maintînt en vie : les promesses que Dieu lui avait faites. Il ne cessa de les répéter : « Seigneur, tu m’as promis  de me rendre riche afin que je te serve, je ne mourrai pas, je sortirai d’ici. »  Il se répéta ceci constamment jusqu’au deuxième jour, où, il commença à entendre des pas autour de lui, malheureusement, il n’avait plus de force  pour les appeler. C’est alors qu’un des secouristes dit qu’il sentait qu’il y avait une personne  vivante sous les débris, et en fouillant on l’a retrouvé. Dès qu’on le fît sortir, il s’évanouit. Lui qui faisait au moins 95 KGS, il lui en restait quelques 45 KGG ; mais il était encore en vie, les promesses de Dieu c’est pour les vivants, et il a vécu la prophétie comme annoncée.

 

Des lamentations à l’espérance

Des moments de découragements arrivent à tout le monde, je ne fais pas l’exception. Ce sont des moments qui nous entrainent souvent dans de profonds questionnements. Des personnages bibliques aussi ont vécu ce genre de moments, c’est particulièrement le cas du prophète Jérémie qui est l’auteur du livre : « lamentations » ou encore appelé jérémiades, nous connaissons certainement l’expression. Il connut des temps de dépression où il se confondait en murmures et en plaintes, puis un coup, il change la donne en nous  confessant  dans Lamentations 3 :21-26 :

Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance.

Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ;

Elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que ta fidélité est grande !

L’Eternel est mon partage, dit mon âme ; c’est pourquoi je veux espérer en lui.

L’Eternel a de la bonté pour qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche.

Il est bon d’attendre en silence Le secours de l’Eternel.

Si tu peux encore respirer, cette parole est pour toi, j’aime le dire :

Le souffle de vie en nous est la preuve que Dieu n’a pas fini avec nous.

 Et nous ne faisons jamais avec les restes des bontés et compassions de la veille, chaque jour avec son lot. C’est pourquoi, en dormant après une journée éprouvante, j’aime me remémorer ce passage : demain, tant que je suis en vie, il y aura encore de nouvelles bontés soit pour que l’épreuve soit écartée ou pour que je puisse  encore la surmonter.

Joseph, le onzième fils de Jacob qui avait reçu une belle vision divine lui montrant ce qui serait de sa destinée, se retrouva en prison. https://porteusedevie.com/joseph/ Certainement, ce qui lui permit de tenir bon, c’était cette fin glorieuse que Dieu lui avait montré en songe. En prison, il pouvait se dire : je ne sais pas comment l’Eternel le fera, mais je sortirai de là afin de vivre l’accomplissement des promesses qui s’attachent à ma vie… Je ne mourrai pas dans cette situation je vivrai et raconterai la grandeur et les œuvres de Dieu. Peut-être que je ne vois aucune piste de solution, le Seigneur s’arrangera lui-même.

Il peut arriver que  Dieu nous montre la fin d’une chose avant son commencement sans même nous montrer ce qui peut arriver dans le processus. Comme il l’a dit ainsi : « J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; je dis : Mes arrêts subsisteront, et j’exécuterai toute ma volonté. » (Esaïe 46 :10)

Je crois qu’il le fait ainsi pour maintenir en nous la flamme de l’espérance et de la persévérance lorsque les épreuves surviendront et que nous serons tentés d’abandonner. Autrement dit, pour que nous gardions la vision, l’issue heureuse et que nous repassions constamment dans nos cœurs.

Adoptons l’attitude de Marie, mère de Jésus, elle avait eu connaissance de ce que serait la vie de son fils, et la Parole de Dieu dit :

Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur. (Luc 2 :19)

J’aime beaucoup cette autre promesse des Ecritures que je garde et fais continuellement  repasser dans mon cœur :

« Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera point de toi, et mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Eternel, qui a compassion de toi. » (Esaïe 54 :10).

 

Lire aussi: https://porteusedevie.com/ou-sont-vos-regards/

Le Rhema, il y a la vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Ceci s’adresse à moi, hier j’y pensais et aujourd’hui je lis ça. Merci porteuse de vie🥰

    1. Gloire à Dieu ❤
      Merci pour l’intérêt Épanouie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *