Bibliothèque

REDEMPTION(itinéraire d’un chef de gang)

Hello,

Vous vous portez bien je souhaite. Moi, je me porte à merveille. Et je prie pour vous : que Dieu vous visite et vous fasse du bien. Je vous aime mais c’est Dieu qui vous aime encore plus.

Aujourd’hui, je partage avec vous ce que j’ai appris d’un film que je suis depuis plusieurs années, il est très constructif pour moi. Le titre c’est : « Rédemption ». Certainement que vous l’avez déjà suivi.

Le chef de gang Stanley William Tooki est en prison dans ‘’le couloir de la mort.’’ C’est lorsque la journaliste Barbara décide d’écrire un livre sur la vie des gangs (deux groupes de jeunes dans des quartiers différents qui utilisent la violence jusqu’au sang pour défendre leur quartier) que nous découvrons Stanley. Ce jeune est reconnu coupable pour 4 accusations de meurtre.

Après plusieurs tentatives, Barbara a,  enfin eu la chance de rencontrer Stanley, elle lui fit connaître son besoin d’écrire un livre sur la vie des gangs qui sème la terreur dans les quartiers des USA. Stanley, s’en méfie car croyant qu’elle veut juste les juger comme tous les autres sans savoir ce qui les a amenés à s’engager dans cette violence. Mais Barbara le rassure qu’elle était juste entrain de lui donner l’occasion de raconter l’histoire selon ses faits.

Tout a commencé pour Stanley lorsqu’il a, déménagé avec sa mère dans une autre ville. Un matin, voyant un attroupement de personnes, il s’y approche, à sa grande surprise, un jeune plus âgé que lui se met à le battre violemment sans que les autres interviennent, voyant la voiture de la police qui passait, il nourrit l’espoir qu’elle lui porterait secours mais rien. C’est dès ce jour que Stanley comprit qu’il devrait se battre seul pour sa survie. Pour cela, il opta pour la violence qui l’amena à être le chef des gangs dont tout le monde craignait.  Plusieurs fois, il a été battu jusqu’au sang, certaines fois, on a cru qu’il avait perdu la vie.  Néanmoins, il n’a pas arrêté jusqu’à ce qu’il se retrouve en prison.

Cette rencontre avec Barbara changera  le cours des événements dans la vie du détenu. Stanley veut désormais écrire un livre où il raconte les conséquences de la violence qui ne peuvent qu’être négatives, exprimant ses regrets, pour sensibiliser les plus jeunes de ne pas emprunter ses pas. Chose qui parait difficile au départ, cependant, Barbara lui donna la main d’association. Le livre est écrit, édité et publié partout dans le monde. Il eut un grand succès, car personne ne pouvait mieux sensibiliser que cet ex chef de gang. De la prison il a eu même à faire une émission pour sensibiliser les gangs dans les différents quartiers. Ceux-ci étaient rassemblés dans la même salle écoutant Stanley les appeler à la paix. 

A la fin, plusieurs se sont réconciliés, certains d’entre eux, étaient des membres de la même famille mais qui ne se parlaient pas. En plus de cela, des enfants sont venus le visiter en prison, et il les a conseillés de ne jamais opter pour la violence afin de ne pas finir comme lui en prison, car derrière les quatre murs de la prison, ils ne pourraient rien prouver au monde. Il a reçu également la visite de Winnie Mandela. Stanley et a été nommé deux fois au prix Nobel de la paix.

Qu’est ce que j’apprends de ce film ?

 

L’impact de notre environnement sur nous : Stanley avait quitté un environnement où tout se passait bien, jusqu’à ce qu’il se retrouve dans un environnement de violence. Malheureusement, il n’a su ni pu se démarquer, il s’est plutôt conformé à cet environnement qui, a changé le cours de sa vie. D’ailleurs, sa mère a regretté de l’avoir amené dans cet endroit. Elle n’est pas à culpabiliser, elle ne savait pas que les choses se passeraient ainsi. Nous devons choisir avec soin notre environnement, mais dans le cas où nous sommes contraints d’y vivre, veillons à garder toujours nos valeurs, ne nous laissons pas aller dans son sens tant que cela peut nous détruire.

« Vous n’avez pas à vivre d’après leur rythme, vous pouvez choisir de vivre selon vos règles ; vous êtes libres de choisir votre combat. » Stanley nous le dit.

Tout a un fondement : Stanley n’est pas devenu chef de gang du jour au lendemain, tout est parti du fait qu’il était violenté, et que personne ne l’a défendu. Il fallait qu’il soit son propre protecteur, la violence était pour lui le seul moyen efficace pour se construire une réputation, il apprendra avec regret que le respect ne se gagne pas forcement par la violence. Cependant, cette violence qui existait avant qu’il n’arrive,  avait sa source dans le sentiment de dévalorisation que son peuple subissait. Je reprends ces propos : « Quand une personne est abreuvée et gavée depuis son enfance d’images particulièrement négatives sur elle et sa race, cela entraine inévitablement des crises identitaires.»

Les parents sont toujours indispensables : Stanley était abandonné à lui-même. Sa mère l’avait amené à son père dès qu’elle a découvert qu’il était dans les gangs. C’était la première fois qu’il rencontrait son père. Mais celui-ci ne s’est pas occupé de son fils.  C’était donc un enfant sans repère.

Cher parent, si vous démissionnez de votre rôle auprès de vos enfants, la rue, l’internet ou toute autre chose ne se fera pas supplier pour vous remplacer. Ils n’attendent que cela.

Chaque personne a une porte d’entrée : au départ, Stanley s’est montré dur et méfiant envers Barbara. Mais Barbara a su trouver le chemin vers ce cœur qui, a érigé des murs pour se protéger, pourtant si doux, tendre et plein d’humour. Chaque cœur a une porte d’entrée même les plus durs et insensibles. Aussi, j’ai compris que le fait d’avoir une oreille attentive à qui on peut se confier sans crainte est important, tout le monde a besoin de parler, de se confesser et de se sentir compris.

La portée des rencontres dans nos vies : il fallait que Stanley rencontre Barbara pour que les choses se passent autrement. Je me suis demandée s’il avait eu l’opportunité d’avoir une rencontre pareille dès son arrivée pour la première fois dans cette ville, les choses auraient certainement pris une autre tournure.

Une rencontre d’une minute peut vous aider à construire votre vie ou à la détruire pour toujours.

 Barbara a tendu la main à Stanley afin qu’il puisse faire de son histoire un témoignage, et il a révélé l’image de son Créateur : le Dieu de paix.

Il y a une personne que vous pouvez rencontrer aujourd’hui qui, peut donner une autre saveur à votre vie.  Quel que soit votre passé sombre ; elle peut se servir de vos erreurs pour en faire un sujet de gloire afin d’attirer les autres à Dieu. Elle s’appelle : JESUS CHRIST.  Je suis le témoignage vivant de cette rencontre. Je connais plusieurs qui l’ont rencontré, et qui n’ont jamais été les mêmes.

Un nouveau départ est toujours possible : de la prison, “dans le couloir de la mort”, Stanley a donné un héritage à sa génération et aux générations futures. Ne gaspillez pas vos souffrances comme aime le dire Joyce Meyer, vous pouvez vous en servir pour aider les autres pour qu’ils ne vivent pas le même scénario, vous leur permettriez ainsi de gagner du temps.  Ceci peut être le cas de toute personne qui accepte de laisser le soin à Dieu de réactualiser sa destinée, en lui  laissant le stylo pour qu’il lui écrive son histoire à travers sa vie afin que plusieurs en bénéficient.

Concentrez vous sur ce qui doit avancer : Stanley avait vraiment changé en prison, une nouvelle personne. Il avait regretté tout le mal qu’il avait fait. Il avait appris à écrire, à s’instruire, à faire une introspection de lui-même. Il a rencontré son créateur. Mais c’était difficile pour certaines personnes de pouvoir croire en son changement . Au point où, plusieurs se sont opposés à sa nomination au prix Nobel. Barbara en a même payé les frais de vouloir l’aider. Cependant, il fallait avancer dans ce qui était désormais sa mission, pour les quelques mois qui lui restaient à vivre : écrire avec transparence ce qu’il a été, et dont il ne souhaitait à personne de l’être. Il se voulait désormais un ambassadeur de non-violence et de paix.

Quelques expressions que j’ai pu noter :

Rédemption veut dire revenir du royaume des morts.

Ce que Dieu donne est mieux que ce que l’homme réclame.

La vengeance la plus honorable est celle qui n’est jamais infligée.

Lire: Dédicace;

Une nouvelle vie est possible

Le Rhema, il y a la Vie en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

2 commentaires

  1. Kadji a dit :

    Comme toujours, excellent résume, excellentes leçons, excellent enseignement… Tu es bénie ma soeur❤❤❤❤❤

    1. Amen!
      Merci d’avoir lu.
      Bénédictions ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *