Edification

Amour (1ère partie)

Nous sommes créés par AMOUR et non par nécessité.(Première partie

Une nouvelle vie est possible, bâtie selon le modèle de Dieu. Dans l’article précédent, j’ai mentionné l’amour de Dieu comme l’un des matériaux.

Esaïe 54 :10 :

Quand les montagnes s’éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l’Eternel, qui a compassion de toi.

 

Le Besoin d’amour❤

«  Chacun (moi en premier) désire être aimé, se sentir aimé, donner et recevoir l’amour. Le besoin d’amour, d’appartenance est peut-être la plus grande quête de toute existence humaine, et celui qui entraine également certaines des plus grandes déceptions dans  la vie. » (Don SCHMIEERER)

J’ai été en quête d’amour, je peux vous l’assurer, j’avais tellement besoin d’être aimée, c’était vital pour moi. Dans cette quête, je me suis  retrouvée dans des pratiques dévalorisantes juste pour être aimée et être  acceptée.

L’être humain est fait pour être aimé ; il y a toujours ce désir en chacun de nous, quel que soit notre âge, notre rang social, notre statut. Ce n’est en aucun cas un péché d’avoir ce besoin d’être aimé et d’aimer,  et c’est Dieu qui l’a mis en nous.

 

Retournons à la source :

Cet amour inconditionnel et permanent  auquel nous aspirons, il n’y a que Dieu le créateur qui puisse  nous le procurer car il nous a créés par amour et non par nécessité.

Dans ce passage du prophète Esaïe,  cité plus haut, le Seigneur commence sa déclaration par :

Quand : ceci marque un temps, un moment, une période ; autrement dit, il y aurait soit  ce moment  soit ce temps qui peut subvenir dans notre vie. Qu’est ce qui peut se passer pendant ce temps ?

  1. Quand les montagnes s’éloigneraient, Quand les collines chancelleraient : que peuvent représenter les montagnes et les collines dans nos  vies ?

Nos parents, nos ami.e.s, notre assurance maladie, notre entreprise, notre partenaire d’affaires, nos rêves, nos investissements, nos projets… ces choses sur lesquelles, nous nous sommes appuyés.  Petit à petit, nous nous  rendons  compte qu’elles nous échappent de force ou de gré. On ne décroche plus nos appels, les promesses ne sont plus tenues,  l’entreprise en pleine faillite, les parents sont licenciés ou malades, ces fiançailles qui ne promettent plus le mariage…

Nous nous demandons : que vais-je faire ? Mes fondements sont en train d’être renversés, je perds le contrôle, je n’ai  plus d’appui sure, je ne sais plus à quel saint me vouer ?

 Mais Dieu nous  donne cette assurance.

  •  Mon amour ne s’éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l’Eternel, qui a compassion de toi : seul l’amour que Dieu nous porte demeure inébranlable, infaillible et parfait. Quel que soit le feu, les vents, les tempêtes, les épreuves, les défis…, l’amour de Dieu demeure parfait (il n’ y a aucune prière que nous puissions faire afin que Dieu nous aime davantage, il n’ y a aucun péché que nous puissions commettre qui puisse diminuer l’amour de Dieu pour nous) . Il nous aime tel que nous sommes mais son amour ne nous laisse pas tel que nous sommes : il nous transforme de l’intérieur  vers l’extérieur.

Plusieurs fois, nous avons été exhortés, enseignés, challengés à aimer Dieu, à lui prouver notre amour,  ce qui est très bien. Mais Dieu nous aime, il est le premier à nous aimer. Personne ne peut nous aimer comme lui et nous ne pouvons l’aimer plus qu’il nous aime.
La délivrance:

J’étais de ceux qui voulaient montrer aux autres combien je les aime (C’est épuisant, avec du recul, je m’en suis  rendue  compte). Alors, je transposais le même schéma dans ma relation avec Dieu. C’était la course pour lui prouver combien je l’aime. Heureusement, un jour, le Seigneur m’a fait arrêter pour m’affranchir de cette mentalité en me donnant du repos. Il me dit ceci : « Audrey, laisse-moi t’aimer. Tu vaux la peine d’être aimée, je t’ai créée pour t’aimer. Tu ne pourras jamais me concurrencer pour me prouver que tu m’aimes plus que je ne t’aime. Ma chérie,  baisse tes armes et laisses toi aimer, laisses aussi aux autres le soin de t’aimer. C’est important pour ton équilibre ».

Waouh !! C’était une délivrance pour moi.  La délivrance ne consiste pas à seulement chasser les démons mais aussi à être affranchi d’une mentalité erronée. J’aimerais te dire : laisse à Dieu le soin de t’aimer.

Aujourd’hui, je peux m’arrêter pour rendre grâce au Seigneur pour son amour ainsi que pour la vie de toutes ces merveilleuses personnes qu’il a mises sur mon chemin et qui me démontrent qu’elles m’aiment. Je  peux m’écrier : je suis aimée. C’est l’amour de Dieu qui me permet d’aimer sainement et de ne plus dépendre de l’amour des autres.

Plus qu’une consolation, une Vérité.

Il arrive que,  quand nous disons : « Dieu m’aime », il y’en a qui nous disent que c’est une consolation qu’on se donne à soi-même pour fuir notre réalité. Mais au-delà de cela, c’est une assurance véritable. Dieu nous aime, c’est très important. 

Mais Audrey Dieu m’aime, j’ai besoin que mes semblables me l’expriment. Oui, c’est légitime.

Mais tout le monde ne nous aimera pas, c’est la vérité à accepter. Ce n’est pas forcement de notre faute,  mais c’est de notre faute si nous n’accueillons pas l’amour de Dieu.

Dieu lui-même dit qu’il peut arriver qu’une mère abandonne son enfant (Esaïe 49 :15). N’est-ce pas  qu’on nous a fait croire que l’amour  maternel est semblable à l’amour divin ? Je suis désolée de nous choquer mais c’est faux. Longtemps j’avais cru à cela et chaque fois que j’entendais quelqu’un parler ainsi, je passais des jours à pleurer et à déprimer. Parce que ma mère m’a abandonnée quand je n’avais qu’un an (mais elle n’est pas une mauvaise mère, elle a juste trouvé qu’ailleurs, je peux être mieux gardée. Je parle de ce témoignage dans la rubrique : c’est mon histoire).

Esaïe 49 :15-16 : 

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains ; Tes murs sont toujours devant mes yeux.

 

Psaumes 27 :10 :

Car mon père et ma mère m’abandonnent, Mais l’Eternel me recueillera.

Le Seigneur m’a amenée dans ces deux passages : la Parole de Dieu est ce qui m’a fait, si vous le  lui permettez, elle vous bâtira selon le modèle de Dieu.

 En principe, Cela ne devrait pas arriver qu’un des parents abandonne son enfant, mais dans ce monde déchu et corrompu par le péché, c’est une réalité. Il n’y a pas de plus grande preuve à donner que l’histoire de ma propre vie.

Cependant, même si l’amour maternel s’éloignait, l’amour de Dieu ne s’éloignera  point. C’était  la lumière dans mes ténèbres en quête d’amour. J’ai dit : Père, j’accepte et reçois ton amour pour moi. Je veux vivre cet amour, fais-moi grâce.

L’amour de Dieu n’est pas seulement pour les chrétiens. Avant notre nouvelle naissance Dieu nous aimait ; même si vous refusez son don de salut à travers Jésus Christ, il vous aime. Néanmoins, c’est en Jésus Christ que nous expérimentons vraiment cet amour, c’est en lui que nous avons la révélation de l’amour du Père :

Romains 5 :8 :

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Le Seigneur nous a déjà donné la preuve de son amour à travers le sacrifice de Christ. C’est en Jésus Christ que nous pouvons expérimenter cet amour sous ces différentes formes : pardon, compassion, rédemption, miséricorde, salut, assurance, vie éternelle, paix, joie…

Si tu as entendu la voix de ton créateur à travers ma plume, n’endurcis pas ton cœur, laisse toi aimer, ouvre-toi à l’amour de Dieu en Jésus Christ. Tu vaux la peine d’être aimé.e tel (le) que tu es. Dieu n’a pas besoin de ta perfection. Donnes lui tes imperfections et il en fera un sujet de sa gloire. Tu vaux la peine d’être  aimé.e car c’est pour toi que Jésus a livré sa vie à la croix du calvaire.

Je t’aime mais Dieu t‘aime encore  plus (Esaïe 54 :10.)

 

 Prière : Je prie afin que tu puisses trouver de l’équilibre, du repos, de la consolation à travers cette exhortation par la puissance du Saint Esprit au nom de Jésus Christ.

Lire la suite: Amour (2ième partie)

Le Rhema, il y a la vie  en ce que nous vous apportons !

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *