Études de cas

Veux tu…? 1/2

VEUX-TU ETRE GUERI ?
Jean 5 : 1-15

Nous allons lire un long passage de la Parole de Dieu. Ne saute pas, peut-être que la solution à ton besoin se trouve dans une des phrases.😊🙏

 

Jean 5:1-15

[1]Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.
[2]Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.
[3]Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau;
[4]car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie.
[5]Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans.
[6]Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri?
[7]Le malade lui répondit: Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.
[8]Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche.
[9]Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha.
[10]C’était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C’est le sabbat; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit.
[11]Il leur répondit: Celui qui m’a guéri m’a dit: Prends ton lit, et marche.
[12]Ils lui demandèrent: Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton lit, et marche?
[13]Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu.
[14]Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.

[15]Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri.

 

Lors d’une fête, Jésus Christ, monte à Jérusalem avec les siens. Dans l’atmosphère de la fête, il est conduit vers un homme. La Bible ne nous donne pas le nom de cet homme, il est juste appelé le paralytique de la piscine de Bethesda. Ecoutons ce que le Saint Esprit nous enseigne à travers la rencontre de Jésus Christ d’avec cet homme.

V 5 : La Parole de Dieu dit que cet homme était malade depuis 38 ans. Humm !!
Il y a quelques années, je lisais juste ce passage sans tenir compte du temps que ce monsieur a fait dans la maladie. 38 ans ce n’est pas son âge, mais c’est le nombre d’années qu’il a fait dans la maladie, depuis 38 ans, il souffrait d’une maladie et il était près de cette piscine, en attente de la providence divine.
38 ans : je ne sais pas à quel était son propre âge. Je me suis posée certaines questions telles que : s’il avait du travail ou était un homme d’affaires, qu’en est-il ? S’il était marié ayant des enfants, qu’en est –il de de son mariage et de sa famille ? Et sa vie sociale ? C’est sûr que tout ceci aurait pris un sacré coup.
Toute la vie de cet homme était stagnée au bord de cette piscine. Même s’il avait de projets, aucune réalisation possible. Il était captif de la maladie, paralysée. Il ne pouvait bouger ni faire aucun mouvement.

Cher lecteur _chère lectrice, quelle est la situation qui vous plombe depuis des années, des mois, des jours ?


La discussion
V 6 : Jésus pose une question étrange à cet homme : veux-tu être guéri ? Euh Jésus est ce que c’est une question à poser à quelqu’un dont toi-même tu sais qu’il est malade depuis longtemps ? N’est-ce pas évident que tous ceux qui sont au bord de cette piscine, y sont soit pour leur propre guérison soit pour une autre personne ?

V 7 : Voyons ensemble la réponse de cet homme : il s’est justifié qu’il n’avait personne pour le jeter dans l’eau agitée par l’ange, ce qui fait que dès qu’il s’apprêtait, un autre le devançait. Et c’était vrai.
Qu’est ce qui s’est passé ? Certainement que ses proches se sont lassés de lui. Mais cet homme n’avait pas répondu à la question de Jésus : « veux-tu être guéri ? » C’est soit oui soit non.

La zone de confort.
Au fur et à mesure, j’ai compris pourquoi Jésus lui a posé cette question. Il en va ainsi de nous souvent, Dieu nous demande notre permission avant de toucher à notre situation. Tu me diras mais pourquoi Audrey ? S’il est Tout Puissant, ne peut –il pas résoudre mon problème sans ma volonté ou ma permission ?

Oui, parce que nous nous sommes installés dans nos zones de confort. 38 ans au bord de cette piscine, c’était devenu un lieu de confort pour lui, peut-être qu’il ne faisait même plus aucun effort pour aller vers l’eau agitée car se disait-il qu’il n’avait personne. Cette réalité était devenue une forteresse dans sa vie. « De toutes les façons, je n’ai personne, pourquoi me déranger à y aller » ; « ce n’est pas mal là, je me suis fait des amis ici,… Quelques petites aides par ci et par là » ; « Je suis l’un des doyens de ce coin.. »
Il nous arrive parfois que, nous n’osions pas sortir de nos zones d confort parce qu’on se dit que nous n’avons personne, nous ne sommes pas la fille ou le fils d’un tel,… En cet endroit, nous n’évoluons pas mais il y a des choses plaisantes et on s’en contente… les prétextes sont légions : Nous n’avons pas de diplôme, nous n’avons pas telle ou telle chose… Nous ne manquons pas d’excuses, de justifications comme cet homme en a donné au Seigneur.

La suite:Veux tu…? 2/2

Le Rhema, il y a la vie en ce nous vous apportons !

Credit photo: pexels et pixabay 

À propos de l’auteur

Je suis le produit de l'amour de Dieu, je suis enfant de Dieu par la grâce de mon Sauveur et Seigneur Jésus Christ❤
Je suis citoyenne du Royaume des cieux 😊, résidant au Burkina Faso, l'une des représentations de ce Royaume 😄.
Juriste publiciste de formation. J'ai une petite fibre d'entrepreneure ( ailleurs, quelqu'un pourrait dire que j'ai été sa restauratrice)
La cuisine🍛 est aussi l'une des choses que je fais avec beaucoup de plaisir autant que la lecture et l'écriture✍.
Il y a également ce rêve qui grandit en moi de jour en jour: être les pieds de Jésus auprès des prisonniers... être ses bras qui font des câlins aux internés des centres de désintoxication et psychiatriques... afin de les apporter ma petite touche pour la restauration du divin en eux et leur réinsertion dans la société.
Un jour, si j'ai l'opportunité, j'aimerai bien servir dans l'humanitaire.❤
Actuellement, j'apporte ma petite contribution à un centre d'édition et de publication des œuvres chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *